Élection du Président de la République Gabonaise : les exilés politiques inéligibles

Les exilés  politiques à l’instar de l’opposant Séraphin Moundounga ne peuvent pas être candidats à l’élection présidentielle au Gabon en cas de vacance du pouvoir © D.R

Selon les nouvelles conditionnalités d’éligibilité au très convoité poste du Président de la République Gabonaise, les potentiels candidats doivent impérativement séjourner au Gabon six mois chaque année, 2 ans   avant l’élection présidentielle. Des conditions qui écartent de facto les exilés politiques.  

« Sont éligibles à la Présidence de la République tous les gabonais des deux sexes, jouissant de leur droits civils et politiques et ayant résidé sans discontinuité sur le territoire national au moins six mois chaque année, au cours des deux dernières années précédant l’élection »,  précise l’article 2 de l’ordonnance fixant les conditions d’éligibilité du Président de la République et les incompatibilités avec la fonction de Président de la République, adopté le 13 septembre 2021 en conseil des Ministres.


Le texte écarte également que tout Gabonais bénéficiant d’une autre nationalité ayant exercé des responsabilités politiques ou administratives dans un autre Etat.

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.