Deux cyclistes gabonais chassés de la Tropicale Amissa Bongo pour médiocrité

Un cycliste gabonais sur l’étape Bitam-Ebolowa Tropicale Amissa Bongo 2020 ©  Com Tropicale 2020

Deux cyclistes gabonais ont été disqualifié de la 15ème édition de la Tropicale Amissa Bongo pour résultat médiocre à la 3ème étape du tour du Gabon.


Les deux cyclistes sont arrivés hors délai, soit plus d’une heure après le vainqueur de l’étape Mitzic-Ndjolé (180 km). Les organisateurs ont simplement appliqué le règlement intérieur de la compétition. Résidents au pays, ces cyclistes ne se sont jamais entraînés sur ce parcours.

Sur 6 cyclistes au départ, l’équipe du Gabon ne compte plus que 3 athlètes. Un premier avait jeté l’éponge dès la première étape Bitam-Ebolowa après 23 minutes seulement du lancement de l’épreuve.

Les trois derniers cyclistes restés en compétition seraient adeptes de la philosophie du Pierre de Coubertin :  » l’essentiel c’est de participer ».

15 ans après le coup d’envoi de la Tropicale Amissa Bongo, la Fédération gabonaise de cyclisme (FEGACY) n’a jamais mis en place une réelle stratégie pour briller sur les routes du pays.

Chaque année, les difficultés sont toujours les mêmes. Pas de préparation adéquate, pas d’équipement, pas de motivation, pas de niveau, pas de recrutement…

Malgré tout, les promesses sont toujours les mêmes aussi après chaque déculotté. Les dirigeants promettent toujours de faire mieux la prochaine édition pour espérer gagner au moins une étape.

Depuis la suppression du palmarès ridicule du meilleur gabonais, les cyclistes gabonais sont quasi inexistant sur les meilleures statistiques de la compétition.

Daniel Etienne


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.