Deux adolescents calcinés par les flammes d’un violent incendie à Port-Gentil 

Un incendie d’une rare violence a pris la vie à deux enfants à Port-Gentil. Pour l’heure, les circonstances de cette combustion ne sont pas encore déterminées. 

La journée du lundi 5 septembre dernier restera gravée pour toujours dans la mémoire des populations du quartier dit Camp Sarah, situé dans le 1er  arrondissement de Port-Gentil. Ce jour-là aux environs de 15 heures un incendie d’une violence inouïe a ravagé plusieurs maisons. Le triste bilan fait état de deux morts dont une fillette et un garçon âgés respectivement de 3 ans et 8 ans.


En effet, les appels au secours et les efforts déployés par une dame habitant dans la maison d’en face, pour sauver les enfants ont été vains. Personne n’ayant réussi à casser à temps la porte métallique, le sort des gamins était donc scellé. Arrivés sur le lieu du drame quelques instants plus tard, la mère ainsi que le père qui les avaient laissés sous la responsabilité de leur nièce de 14 ans, n’ont fait que constater l’ampleur du drame qui venait de leur frapper.

Selon les premiers éléments du constat,  le salon s’est embrasé en premier lieu à une vitesse folle avant que les flammes se soient propagées dans toute la maison. Bref, il faut dire que les deux enfants ont trouvé la mort dans ce terrible incendie du fait que leur petite tante âgée seulement de 14 ans, les avaient au préalable soigneusement enfermé dans la maison truffée de grille de sécurité, avant de vaquer à ses occupations sans que le voisinage ne soit informé.

Malheureusement c’est après une lutte acharnée contre le feu que les sapeurs-pompiers ont fait la découverte macabre des corps calcinés des deux bambins. Pour l’instant les enquêtes se poursuivent afin de déterminer les causes ayant conduits à ce terrible drame.

Vincent Ranozinault


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.