Détournement supposé de 338 millions de FCFA : la mairie de Libreville dénonce des allégations et propos mensongers

La mairie de Libreville dénonce des allégations légères et propos mensongers au sujet du détournement supposé d’une cagnotte de 338 millions de FCFA via une société écran censée curer les caniveaux oubliés pour lutter contre les inondations, selon un communiqué diffusé par l’hôtel de ville de la capitale.

La mairie de Libreville soutient qu’elle « ne se reconnait pas dans ces allégations légères et propos mensongers qui sont de nature à semer la confusion et le doute », précise le communiqué.


Le texte signé du service de la communication de l’hôtel de ville rassure l’opinion que le maire de la capitale gabonaise est concentré dans l’amélioration des conditions de vie des populations de la plus grande ville du pays.

Le supposé détournement a été révélé par le média en ligne « Médias 241 ».  Selon ce média plutôt proche du palais présidentiel, le Maire de Libreville, Eugène Mba, a signé des factures et mandats de paiement pour le décaissement de près de 338 millions de francs CFA.

L’enveloppe était destinée au règlement des travaux d’assainissement de Libreville (curage des caniveaux en zones inondables et des bassins-versants non pris en compte par l’Etat) à Jeta Groupe, entreprise adjudicataire. La transaction aurait été exécutée en deux jours et le service jamais fait.

Les affaires de détournements de deniers publics sont légion à la Mairie de Libreville. Léandre Zué, le prédécesseur d’Eugène Mba est en détention préventive depuis septembre 2020 à la prison centrale de Libreville des affaires similaires.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.