Détention de Magloire Ngambia : une activiste déplore le manque de solidarité des cadres du Haut Ogooué

Magloire Ngambia (7ème de la gauche vers droite) lors d’une marche de soutien au pouvoir des cadres du PDG à Franceville © Gabonactu.com

La virulente cyber activiste, Anne-Marie Dworaczek-Bendome, qui s’est révélée conciliante à l’égard du régime d’Ali Bongo Ondimba, au lendemain de l’élection présidentielle du 27 août 2016, s‘est indignée  dans un post sur sa page Facebook sur l’indifférence et  le manque de solidarité manifestées par les cadres de la province du Haut Ogooué vis-à-vis de Magloire Ngambia, ancien puissant ministre,en détention préventive à la prison centrale de Libreville  depuis plus de trois ans pour des fais de corruption et de détournement de deniers publics.
« La sorcellerie du G2….
Sur cette photo, Magloire Ngambia est entouré des principaux acteurs de la province du haut Ogooué. Aujourd’hui, l’homme est seul, dans un cachot, ses frères et sœurs ne lui font plus signe.
Comme quoi, la solidarité n’est qu’un mot que certains utilisent juste pour faire semblant.
En effet, seul compte pour cet aréopage l’argent et le pouvoir », a déploré Mme Dworaczek-Bendome.
Originaire de cette province du Sud-est du pays (G2), Magloire Ngambia était un des piliers du premier septennat d’Ali Bongo. Il était considéré comme un « super ministre ». Il cumulait à lui seul, pas moins de six portefeuilles ministériels : la Promotion des investissements, les Transports, les Travaux publics, l’Habitat, le Tourisme et l’Aménagement du territoire.


Camille Boussoughou

 
 
 
 
 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.