Décès par balles de deux jeunes gabonais :  l’opposant Richard Moulomba exige la démission du gouvernement Ossouka Raponda

L’opposant Richard Moulomba Mombo ©  D.R

Le président  de l’Alliance pour la renaissance nationale (ARENA, opposition), Richard Moulomba Mombo a dans une déclaration très critique contre le régime d’Ali Bongo, exigé la démission du Premier Ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda et Guy Patrick Obiang Ndong, Michael Moussa Adamo ainsi que Lambert-Noël Matha, respectivement ministres de la Santé, de la Défense Nationale et de l’Intérieur pour dit-il,  gestion calamiteuse de la crise sanitaire liée au Covid-19, caractérisée par des « assassinats », la « maltraitance et la méchanceté gratuite » exercés contre la population gabonaise par certains éléments « ripoux et zélés » des forces de Sécurité et de Défense nationale.

« Nous exigeons la démission du premier ministre ainsi que de ses Ministres de la Santé, de la Défense Nationale et de l’Intérieur », a cogné M. Moulomba Mombo, exigeant également toute la lumière sur les « assassinats de Djinky Emane et Gildas Iloko ainsi que sur l’incident de l’Eglise de Port-Gentil, de même que les condamnations judiciaires y relatives ».


Les deux jeunes gabonais, Djinky Emane et Gildas Iloko sont morts par balles la nuit du 19 au 20 février dernier, alors qu’ils participaient au ‘’concert des casseroles’’, un mouvement pacifique lancé dans les réseaux sociaux par les activistes  pour protester contre les nouvelles restrictions visant à lutter contre le Coronavirus. L’initiative consistait pour chaque citoyen de cogner sur une casserole devant chez lui durant 5 à 10 minutes dès 20h du soir pendant trois jours sur toute l’étendue du territoire.

Le succès du mouvement pacifique avait conduit certains manifestants à descendre dans les rues, violant ainsi le couvre-feu arrêté à 18h. d’où les débordements ayant provoqué le décès par balles de deux jeunes gabonais et l’explosion d’une grenade à main ayant les deux bras d’un fidèle dans une Eglise à Port-Gentil.

« Nous exigeons également la levée définitive des mesures gouvernementales pour un retour à la normale et à la responsabilisation du citoyen et l’interdiction des vols en provenance des pays identifiés comme gros foyers du Covid-19, notamment certains pays occidentaux clairement connus », a-t-il souhaité.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.