De retour à Libreville, Chambrier remercie Dieu pour avoir contourné les obstacles dressés par ses adversaires

Le président du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM, opposition), Alexandre Barro Chambrier, de retour d’une tournée politique dans les provinces du Haut-Ogooué et de l’Ogooué Ivindo a dit remercier Dieu d’avoir contourné les obstacles dressés par ses adversaires notamment dans le Haut-Ogooué où sa présence a provoqué des incidents à Okondja.

« Je rends grâce au Seigneur pour nous avoir permis de contourner les obstacles posés sur notre chemin, et le plein succès de notre mission… » a-t-il posté sur sa page Facebook.


« Je voudrais au nom du Parti et en mon nom personnel remercier tous nos militants et militantes qui se sont impliqués directement ou indirectement pour la réussite de cette mission dans ces deux provinces de notre très beau pays », a-t-il ajouté sans rien dire sur les incidents d’Okondja.

Lors de son séjour à Okondja, cet opposant potentiel candidat à l’élection présidentielle de 2023 a été chahuté par un groupe de jeunes se prévalent être des militants du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir). Plus grave, la maison de l’opposant Jean Pierre Lemboumba Lepandou (ancien baron du PDG qui a basculé dans l’opposition en 2016) a été incendiée le même jour.

Des incidents qui ont suscité une vive indignation mais non condamnés par le gouvernement.

Le reste des étapes de la tournée s’est plutôt paisiblement déroulé. Les populations ayant intériorisé l’appel à « l’unité nationale » lancé par le président Ali Bongo Ondimba dans son message à la nation le 16 août dernier.  

Durant cette tournée, Alexandre Barro Chambrier a installé les antennes de son parti et tenté de conquérir l’estime des populations dans la perspective de la présidentielle de 2023.

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.