Création d’un nouveau parti politique 2 ans avant la prochaine élection présidentielle au Gabon

Thérence Gnembou Moutsona, chef d’entreprise et Président des associations Le Réveil et L’Echelle de l’Espoir a annoncé dans un communiqué vendredi la création d’un nouveau parti politique dénommé le « Parti du Réveil Citoyen » (PRC).

Le PRC a officiellement été créé le 23 novembre dernier dans la capitale gabonaise. Il vient d’être homologué par le ministère de l’Intérieur, indique un communiqué transmis à la rédaction de Gabonactu.com.


« Nous voulons porter une nouvelle manière de faire de la politique (…) en donnant la parole aux citoyens dans une démarche bottom-up, pour faire émerger du terrain des idées concrètes et construire ensemble le Gabon de demain », a expliqué Thérence Gnembou Moutsona, président de cette nouvelle formation politique qui veut devenir une alternative à l’offre politique actuelle dans le pays.

Pour cette première sortie, le PRC constate que « les indicateurs économiques et sociaux sont au rouge, pourtant le Gabon a tous les atouts pour prendre le chemin d’un développement durable et inclusif. A l’heure où émerge une nouvelle génération, nous nous devons de promouvoir un projet d’avenir ambitieux et réaliste pour le pays. »

Dans cette perspective, ce rassemblement citoyen entend apporter au débat national une voix alternative constructive, force de proposition sur tous les grands sujets sociétaux : lutte contre le chômage et la pauvreté, promotion de l’éducation et de la santé, optimisation des infrastructures et des conditions de vie, refonte du modèle économique ou encore baisse de l’endettement. Particulièrement attaché aux valeurs sociales, le PRC veut promouvoir un environnement socio-économique valorisant la liberté et la responsabilité des acteurs économiques, civils et associatifs, dans lequel l’Etat se positionne en défenseur, partenaire et garant de leurs droits.

Pour mettre en valeur son positionnement politique, le PRC fait valoir une approche participative et fédératrice.

Les membres de ce nouveau parti s’appellent « citoyens ». Le PRC veut rapidement s’implanter dans tout le pays et hors du pays pour inciter la diaspora gabonaise à participer efficacement au développement du Gabon.

Outre Thérence Gnembou Moutsona, le PRC rassemble des membres de la société civile engagés dont Jean-Rodrigue Eyene Mba, Docteur en philosophie et analyste en économie du développement, Emmanuelle Nguema, Docteur en socio-anthropologie politique et syndicaliste, fondatrice de l’ONG Action pour le Gabon, ou encore Paul Aimé Bagafou, ingénieur, Ancien Secrétaire Général de l’Organisation Nationale des Employés du Pétrole (ONEP) et Président-fondateur de l’ONG Solidarité numérique.

Le parti s’est déjà doté d’un site web : http://www.prc-gabon.com

Les fondateurs n’ont pas indiqué s’ils présenteront ou pas un candidat à la prochaine élection présidentielle prévue en 2023.

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.