Conflit homme / faune : un éléphant a tué un villageois à Kango

Un Gabonais répondant au nom d’Alban Loundou a été tué mercredi 17 novembre 2021 dans l’attaque d’un troupeau de pachydermes à Niamadzele, un village du département du Komo-Kango, dans la province de l’Estuaire, a appris l’AGP de source judiciaire.

Selon les sources policières, les faits se sont déroulés vers 17h dans un village situé à 20 kilomètres de Nzong-bourg, village du département du Komo-Mondah. Accompagné de la jeune Rolande Moanda, sieur Loundou s’était rendu dans ses plantations pour s’approvisionner en produits alimentaires. Malheureusement, ils ont été pris à partie sur le chemin du retour par des éléphants qui se déplaçaient en troupeau. L’un d’eux a chargé M. Loundou, lui transperçant la poitrine d’un côté à un autre à l’aide de ses pointes d’ivoire. Bilan : un mort sur le champ. La victime a été retrouvée gisant dans une marre de sang par les habitants, lesquels ont ensuite alerté la brigade de gendarmerie de Kango.


Ladite brigade s’est rendue sur place accompagnée des agents des Eaux et Forêts installés dans la ville. C’est la deuxième victime du conflit homme-faune en l’espace de 9 jours dans le pays, après le décès il y a peu de l’ancien vice-président du Conseil départemental de Ndougou, Nono Mbatchy. Il avait succombé à ses blessures le 9 novembre dernier à l’hôpital de l’église de l’Alliance Chrétienne et Missionnaire du Gabon de Bongolo, situé à Lébamba, au Sud du pays. Toute chose qui fait du conflit homme-faune une problématique toujours plus profonde dans le pays.  

Source : AGPGabon.com


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.