CLR : Jean Boniface Assélé met en garde les militants rebelles

Le Président Fondateur du CLR, Jean Boniface Assélé et sa fille  Dr Nicole Assélé durant le congrès de septembre 2019 © D.R

Le Président Fondateur du Centre des libéraux réformateurs (CLR, majorité), Jean Boniface Assélé, très remonté, a dans une déclaration de mise au point faite le 20 novembre à Libreville, mis en garde certains cadres militants rebelles qui s’opposent à ses décisions en tant que Président Fondateur du parti qu’il a créé il y a 25 ans.

« En ma qualité de Président Fondateur, pour le déplorer et le condamner, la propension pour  certains d’entre vous à remettre en cause toutes les décidons que je prends au motif fallacieux de  violation des dispositions statutaires », a fustigé M. Assélé.


Certains militants reprochent sous cap, au Président fondateur du CLR d’avoir nommé sa fille ainée, Dr Nicole Assélé  à la tête du parti, durant le congrès extraordinaire de septembre 2019. Ils dénoncent une succession dynastique dans le « parti familial ».

Ces jeunes loups qui voient certainement leurs ambitions plombées, s’illustrent dorénavant dans une cabale contre Jean Boniface Assélé via  la publication  d’articles puants et des « tracts méprisants ».

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.