Capellogate : l’activiste Georges Mpaga appelle à la démission du Président de la FEGAFOOT pour complicité notoire

Le président du ROLBG, Georges Mpaga © Archives Gabonactu.com

Le président du Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG), Georges Mpaga appelle à la démission du président de la Fédération gabonais de football (FEGAFOOT), Pierre Alain Mounguengui, pour complicité avérée  avec Patrick Asspoumou Eyi, épinglé par  une enquête du journal anglais ‘’The Gardian’’ pour viol et abus sexuels sur les jeunes garçons quand il était sélectionneur  de l’équipe gabonaise de football des moins de 17 ans en 2017.  

« Pierre Alain Mounguengui et tout son bureau doivent démissionner, ils n’ont pas été capables de protéger les jeunes des pédophiles et autres agressions sexuelles », a exigé M. Mpaga sur sa page Facebook.


Le défenseur des droits de l’Homme a également dit « non à l’appel à témoins de la FEGAFOOT ». Pour lui, la FEGAFOOT fait partie du problème à une grande échelle, « elle est complice d’Assoumou Eyi et du réseau de prédateurs sexuels qu’il dirigeait ».

« Les seules entités habilitées à recevoir les témoignages des victimes sont ONG’s spécialisées en matière de droits de l’Homme, les magistrats, huissiers de justice, avocats et psychologues », a-t-il souligné, invitant les victimes à attendre le mot d’ordre et l’appel à témoins du ROLBG, une « organisation reconnue par la communauté internationale pour diligenter des enquêtes sur les atteintes aux droits de l’Homme, les autres associations spécialisées et les experts du domaine ».

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.