Arrivée à Libreville de 300 000 nouvelles doses du vaccin Sinopharm dont 100 000 offertes à l’armée

Deux membres du gouvernement gabonais ont réceptionné dimanche sur le tarmac de l’aéroport international Léon Mba de Libreville 300 000 doses du vaccin chinois Sinopharm, a constaté un reporter de Gabonactu.com

Les doses ont notamment été réceptionnées par les ministres de la Santé Guy Patrick Obiang Ndong et son collègue de la Défense, Michaël Moussa Adamo.


Selon l’ambassadeur de Chine au Gabon, Hu Changchun ce nouveau don est réparti comme suit : 200 000 doses offertes au peuple gabonais par le gouvernement chinois et 100 000 doses offertes par l’armée chinoise à l’armée gabonaise.

Outre les doses de vaccin, la Chine a aussi offert des matériels médicaux dont des respirateurs mobiles et du matériel de fabrication d’oxygène

La Chine avait déjà offert 100 000 premières doses du vaccin Sinopharm au Gabon. Ces premières doses réceptionnées le 12 mars 2021 ont permis au Gabon de lancer sa campagne de vaccination contre le Covid 19.

« L’arrivée de ce nouveau don à Libreville manifeste une seconde fois la grande fraternité entre les deux pays et les deux peuples », a déclaré l’ambassadeur de Chine au Gabon Hu Changchun.

« C’est aussi la preuve d’une bonne convergence des vues entre les deux chefs d’Etat (chinois et gabonais, ndlr) de lutter contre la pandémie », a-t-il ajouté précisant que le vaccin Sinopharm est « très efficace et sûr qui est validé aujourd’hui par l’OMS ».

Arrivée de 300 000 doses du vaccin chinois Sinopharm © Gabonactu.com

« Les études réalisées montrent que la population gabonaise réagi bien à ce vaccin qui est très efficace », a pour sa part répondu le ministre de la Santé rejetant les allégations selon lesquelles la Chine a utilisé le Gabon comme un cobaye pour tester son vaccin.

Avec une population de 1,8 millions d’habitants, le Gabon a enregistré 138 décès liés au Covid 19 en plus d’une année de lutte. Libreville impose à sa population des mesures barrières très strict : couvre-feu dès 18 heures, port des masques obligatoire, fermeture depuis un an de certains commerces comme les bars et les motels.

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.