Ali Bongo condamne le lâche assassinat de Bruno Béka

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a, dans une déclaration  lundi devant le Gouvernement et les corps constitués, dénoncé le « lâche assassinat » de Bruno Béka, tué au PK 5 en marge des violences suite au meeting interdit de Rio que l’opposition tentait de tenir samedi.

 

 

 

« Samedi après-midi, un de nos compatriotes, comme tant d’autres vaquait à ses occupations, ne sachant pas qu’il rencontrerait la haine, et qu’il serait emporté et arraché à l’affection des siens par une violence aveugle que rien ne peut justifier.


Ce soir-là, Bruno BEKA, notre jeune compatriote, qui avait 30 ans à peine, n’est pas rentré chez lui. Il ne rentrera plus jamais chez lui.

A la mémoire de notre compatriote lâchement assassiné, je demande à tous d’observer une minute de silence ».

 

Bruno Béka est l’unique mort de cette manifestation, selon le bilan officiel. L’opposition a d’abord parlé de 3 morts puis de 6 morts.

 

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.