Affaire Kanga Guelor : les choses sérieuses commencent lundi

Après plusieurs reports, la Confédération africaine de football (CAF) entame sérieusement l’étude de l’affaire du footballeur international gabonais, Kanga Guelor dont les conditions de sa naturalisation gabonaise sont vivement contestées par la République démocratique du Congo (RDC) qui veut en fin de compte gagner sur le papier la qualification à la CAN Cameroun 2021 pour laquelle le Gabon lui a infligé sur le terrain à Franceville un mémorable 3-0.

Ce lundi au Caire en Egypte, la CAF auditionnera les dirigeants de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) et ceux de la Fédération congolaise de football et associations (FECOFA).


Bien que la rencontre se déroulera dans un bureau, elle a le goût d’une prolongation de mauvais goût pour les gabonais qui avaient pourtant validé leur qualification sur le terrain.

La RDC s’accroche sur le mince espoir d’être rachetée au détriment de la CAF pour, semble-t-il une faute administrative sur le passeport et l’acte de naissance du milieu de terrain gabonais, Kanga Guelor qui est d’origine congolaise.

La RDC se demande comment ce jeune homme né à Kinshasa et encore né à Oyem ? Trop facile selon le code civil gabonais répondent les dirigeants de la FEGAFOOT qui font également valoir les dispositions de la CAF et de la FIFA sur la nationalité sportive des joueurs.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.