Affaire Kanga Guelor : la cabale contre le Gabon s’intensifie

La Fédération gabonaise de Football (FEGAFOOT) a été obligée lundi de démentir une rumeur persistante selon laquelle le Gabon a sollicité auprès de la Confédération africaine de football (CAF) un report de l’audition prévue ce jour par visioconférence dans l’affaire de l’international gabonais Kanga Guelor qui oppose le Gabon à la RD Congo.

Dans son communiqué, la FEGAFOOT affirme que l’audition par visioconférence de la Fédération congolaise de football (FECOFA) et de la FEGAFOOT a eu lieu respectivement à 10H30 GMT et 11 GMT (12 heures de Libreville).


La FEGAFOOT se dit étonnée par cette cabale. Plusieurs sites d’informations aux couleurs de la République démocratique du Congo ont diffusé cette information. D’autres soutiennent que le Gabon a brillé par une absence coupable lors de cette audition.

Libreville et Kinshasa se disputent le joueur. Pour les congolais, le footballeur est son joueur volé par le Gabon en lui attribuant des faux papiers. Le Gabon reconnait que Kanga Guelor est d’origine congolaise mais qu’il a acquis sa nationalité gabonaise selon le code civil Gabonais et en respectant les lois de la CAF et de la FIFA en la matière.

L’enjeu de cette guerre entre les deux pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) c’est la qualification à la CAN Cameroun 2021. Sur le terrain, le Gabon a humilié la RDC (3-0) lors du match décisif à Franceville. Le Gabon a donc validé sa qualification.

Mais la RDC est revenue à la charge soutenant que l’un des joueurs qui a participé à la rencontre de Franceville, en l’occurrence Kanga Guelor avait des faux papiers gabonais. D’où le contentieux actuel.

La décision de la CAF est attendue dans les prochains jours, selon le communiqué de la FEGAFOOT.  

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.