Les Télés-procédures comme mécanisme novateur pour optimiser les recettes fiscales en Afrique centrale

Le conseiller juridique du ministère de l’économie entourés d’autres officiels cloturant les travaux le 26 octobre à Libreville @ Gabonactu.com

 
Libreville, 26 octobre (Gabonactu.com) – La mise en place des Télés-procédures pour optimiser d’une manière efficience et efficace  des recettes fiscales dans les pays de l’Afrique centrale, constitue une des recommandations phares retenues au terme du séminaire inter-régional sur la réforme de la Taxe de valeur ajoutée (TVA) organisé conjointement à Libreville du 22 au 26 octobre par le gouvernement gabonais via la Direction générale des impôts (DGI),  le département des finances du FMI et le Centre d’assistance technique du Fonds monétaire  international pour l’Afrique centrale (AFRITAC)
Il s’agira de « rendre obligatoire et exclusive la mise en place des télés procédures (télé-déclaration et télépaiement) dans tous les pays dans un délai maximum de deux ans ».
Les experts venus de la sous-région ont recommandé également, entre autres  la création d’un comité de suivi stratégique de la TVA au niveau ministériel dans un délai de six mois, doter l’administration fiscale d’un système de collecte et de traitement du renseignement à but fiscal à l’horizon 2020, assurer la maîtrise des fichiers des redevables et garantir le remboursement effectif de la TVA.
« Au terme de vos travaux il n’est pas besoin de rappeler qu’une meilleure performance de la TVA dans nos pays réside dans l’implantation des solutions issues de l’ensemble de vos échanges »,  a déclaré Serge Bertrand Abessolo,  conseiller juridique du ministre de l’économie clôturant les travaux.
Pour les participants, ces résolutions permettront à terme d’améliorer le faible taux d’efficacité budgétaire de la TVA dans la sous-région oscillant entre 1 et 5% du Produit intérieur brut (PIB).
La zone économique d’Afrique centrale fait face  à un taux d’assujettissement insuffisant par rapport aux assujettis potentiels de la TVA, et aussi  à d’importantes exonérations qui érodent considérablement l’assiette de la TVA et la multiplicité des taux d’imposition.
 


Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.