Session criminelle de Port-Gentil : un pédophile condamné à 5 ans de prison pour viol sur mineure

Le fameux Junior Ngoma allias « Marley »  avec son avocat à la barre le 08 juin de la Cour judiciaire de Port-Gentil avant l’énoncé de sa sentence © Gabonactu.com

La Cour d’Appel Judiciaire de Port-Gentil, statuant  mercredi 08 juin 2022 en matière criminelle durant l’audience de la session criminelle, a condamné Junior Ngoma allias « Marley » à 5 ans de réclusion criminelle pour le délit de viol sur une mineure de  moins de 18 ans.

Au moment des faits, la victime Jemmila Oyino Mendome  avait 13 ans et son bourreau 20 ans. Suite à une dispute  avec son grand frère, celle-ci avait fugué pour se retrouver dans les bras du jeune pédophile. Il logeait la fille chez lui pour échapper à l’apparente méchanceté de son tuteur. L’adolescente ne voulait plus repartir chez elle. Elle se sentait bien dans sa nouvelle maison.


Pendant dix jours, Junior Ngoma avait entretenu des rapports sexuels avec la mineure aux formes généreuses. Elle était apparemment consentante, selon ses dires, versés dans le dossier durant l’enquête préliminaire de la police. Inquiet pour la disparition de sa petite sœur le grand-frère avait porté plainte ayant abouti à l’arrestation du présumé pédophile.

Lors des enquêtes préliminaires, « Jemmila n’a pas manqué de dire que c’est de son propre vouloir qu’elle s’est retrouvée chez Junior Ngoma ».

Par contre, dans cette terrible affaire, le certificat médical quant à lui, conclue que la mineure a « subi une défloration confirmée ». L’avocat général tenant le siège du ministère public, a reconnu la culpabilité de l’accusé tout en lui reconnaissant des circonstances atténuantes et a requis une peine de réclusion criminelle de 10 ans.

La Cour, s’appuyant sur les articles 256, 261 alinéa 7, 46, 41 du code pénal, a déclaré junior Ngoma allias Marley coupable du crime de viol sur mineure de -18 ans. Elle le condamne en outre à 5 ans de réclusion criminelle dont trois assortis du sursis. Mais surtout, à payer une amende de 100.000 FCFA.

Vincent Ranozinault


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.