Rentrée littéraire des écrivains gabonais

Eric Joël Bekale@gabonews.com

 

 Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’union des écrivains Gabonais (UDEG) a lancé ce vendredi sa rentrée littéraire au quartier Louis de Libreville, siège de la structure en présence de nombreux hommes de lettres et d’écrivains nationaux.


La littérature du Gabon souffre d’un manque de visibilité et surtout d’auteurs de renommée internationale. A ce jour le Gabon compte plus de 500 publications recensées et une centaine d’écrivains confirmés.

 

Plusieurs livres gabonais sont au programme dans les lycées et collèges du Gabon. Cependant, les livres gabonais coutent chers  et leurs disponibilité sur le marché est souvent rare.
« Je l’avoue, les livres gabonais coutent chers, ce qui est normal dans la mesure ou dans la plupart des cas, ils sont édités en France, au Canada ou au Cameroun. Souvent pour qu’ils soient disponibles sur le marché l’auteur doit les achetés  à l’étranger pour venir les déposer auprès des libraires », a déclaré Eric Joël Bekale, président de l’UDEG.

Le livre Gabonais à besoin d’être secouru et sauvé d’une mort certaine. Il  est nécessaire de mettre en place des mécanismes qui permettront de valoriser la culture à travers la littérature.

 

« Le sens patriotique nous imposent un changement de paradigme en matière d’enseignement pour permettre à notre littérature non seulement de sortir de sa léthargie …ce n’est qu’a ce prix que notre littérature sera connue des nouvelles générations », a ajouté Saint Jean Stephi Oba’a Olliang,  représentant du président du conseil économique et social.
Cette journée sera meublée de plusieurs activités  comme des dédicaces et des débats autour du livre avec des grands de la littérature gabonaise.

 

Pascal Mouyissi


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.