Reconnaissant la légitimité des revendications, la Direction générale du CHUL invite les grévistes  à la reprise du travail

Le DG du CHUL, Dr Marie-Thérèse Vané ép. Ndong Obiang, © montage Gabonreview

Le Directeur général du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), Dr Marie-Thérèse Vané Ndong-Obiang a dans un courrier appelé tout son personnel en grève depuis près d’un mois à la reprise du travail, pour sauver des vies,  nonobstant la pertinence et la légitimité de leurs revendications.

« A tous les autres collaborateurs en colère, pour des revendications somme toutes légitimes, je vous appelle à resserrer les liens et vous invite à une reprise volontaire du travail, en attendant des heureux qui me semblent proches », a lancé Mme Vané Ndong-Obiang.


Les agents du CHUL grévistes réunis au sein des différents syndicats, réclament le paiement des huit mois d’arriérés de primes et de quote-part. Les négociations entamées depuis lors  avec les partenaires sociaux révèlent la tension de trésorerie n’est pas imputable à la gouvernance du CHUL.

Cette situation morose dans la plus grande structure sanitaire du pays  découle, «  non reversement des ristournes dues au Chul par la CNAMGS depuis huit mois, absence des dotations budgétaires; les menus recettes engrangées dans ce contexte particulièrement intenable ne servent qu’à parer au plus urgent: paiement des salaires -hors primes- et fonctionnement à minima ».

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.