PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Qui pour succéder à Léandre Nzue ?

Qui pour succéder à Léandre Nzue ?

Leandre Nzue, maire de Libreville en prison © LaLibreville.com

Une ambiance ambiguë règne à l’hôtel de ville de Libreville. Les uns sont inconsolables depuis la chute brutale du maire de la capitale, Léandre Nzue jeté en prison le 15 septembre. Les autres jubilent en sourdine et fourbissent les armes pour occuper le poste désormais vacant.

Pas besoin d’un diplôme de la Sorbonne pour lire l’atmosphère dans les couloirs de l’hôtel de ville. Tous les maîtres des lieux qui ont terrorisé les collègues durant le court règne de Léandre Nzue (19 mois aux affaires) font profil bas. Beaucoup ne pointent plus. Ils restent à la maison. Le cabinet du maire est d’ailleurs cadenassé, probablement pour nécessité d’enquête.


Le parking privé de l’édile de la capitale où il ne fallait jamais s’approcher même à pied est libre. Plus de rutilants 4X4 et un personnel hyper zélé comme son chef.

Les hommes de mains de Léandre Nzue rasent les murs. Ils ont perdu leur latin et leur orgueil. Bref, ils sont tombés de leur piédestal.

« Le roi est mort, vive le roi ! »

Décore très différent chez les brimés, les opprimés de Léandre Nzue. Il n’y a certes pas de champagne pour fêter le départ de ce maire qui a accaparé seul tous les pouvoirs mais l’on sent que beaucoup d’employés municipaux sont revigorés. Ils espèrent qu’un « patron » plus à l’écoute viendra rectifier le tir. Reconsidérer tous les agents. Pour ce monde des oubliés, l’incarcération de Léandre Nzue est un bon débarra, un mal nécessaire pour redorer l’image de l’institution.

Guerre de succession

La nature ayant horreur du vide, certains maires aiguisent des longs couteaux pour espérer occuper le fauteuil laissé vacant par Léandre Nzue. Un peu comme ce qui s’est passé à Akanda lorsque Grégory Laccruche Alihanga a été jeté en prison dans le cadre d’une opération mains propres baptisée Scorpion.

Tous les membres du bureau municipal élus en février 2019 avec le gouverneur de l’Estuaire de l’époque Rigobert Ikambouaya Ndeka (3ème de la gauche vers la droite) © DR

Si le Gabon n’avait pas un code politique particulier, le successeur de Leandre Nzue serait naturellement Serge William Akassaga, Premier maire. Natif de la province du Haut Ogooué, Akassaga n’a pas de chance. Même dans le rêve, il ne sera jamais choisi pour succéder au maire jeté en prison. Malgré sa proximité avec la famille présidentielle, les critères ethniques et de province d’origine écartent Akassaga de la course.

Annie Chrystel Limbourg Iwenga. Elle est deuxième Adjoint au Maire de Libreville en charge de la Coopération décentralisée et de l’Inter-collectivité. Présidente du Réseau des Femmes Élues d’Afrique. Elle a aussi été déléguée générale des femmes du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir). Ses états de services et son curriculum vitae plaident en sa faveur. En cette décennie de la femme, elle serait une « mascotte » de plus à brandir à la communauté internationale dans le cadre de la féminisation des postes de responsabilité au Gabon.

Malheureusement Annie Chrystel Limbourg Iwenga traine le même handicap que son collègue Akassaga. Née pourtant à Libreville, cette proche de la famille présidentielle est Mièné, l’ethnie qui se partage le poste de Maire de Libreville avec les Fangs. Ses chances sont très minces car le mandat à achever est un mandat des fangs. Limbourg Iwenga doit donc attendre le prochain mandat. A condition que le PDG conserve la majorité.

Le 4ème maire Édouard Karim Nziengui, proche de Léandre Nzue, son nom n’est pas du tout cité dans la succession du maire au gnouf. Très jeune, M. Nziengui ne nourrit aucune ambition pour le poste.

Il reste deux chevaux dans la course. Adrien Nguema Mba (3ème adjoint au maire) et Eugène Mba (5ème adjoint au maire).

Adrien Nguema Mba est fang de l’Estuaire précisément de Lalala (5ème arrondissement). Il a l’avantage d’être plus gradé que son concurrent. Il est jeune et vaillant. Son profil inspire confiance et admiration. Il serait bon pour le poste. A surveiller !

Eugène Mba, également fang de l’Estuaire. Il est du même arrondissement que Léandre Nzue : le 2ème arrondissement (Nkembo). Son arrivé à la tête de la mairie de Libreville serait une consolation pour les résidents de ce quartier frondeur qui ont perdu leur « gnamoro » Leandre Nzue, un autoself-made de ce gros « mapane » de la capitale. Banquier, ce technocrate a l’avantage d’être un homme de consensus. Son tempérament serait l’opposé de Léandre Nzue. Son âge par apport à son principal challenger est un autre atout pour ramener la sérénité dans la maison qui avait un excédent budgétaire de 27 milliards de FCFA lorsque l’actuel Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda quittait ses fonctions en février 2019. Discret et très peu bavard, Eugène Mba semble être l’homme de la situation.

Carl Nsitou

Liste des membres du bureau municipal élus en février 2019 :

Maire : Leandre NZUE

1er Maire Adjoint: Serge William AKASSAGA OKINDA

2ème Maire Adjoint: Annie-Chrytel LIMBOURG IWENGA

3ème Maire Adjoint: Adrien NGUEMA MBA

4ème Maire Adjoint: Édouard « Karim » NZIENGUI

5ème Maire Adjoint: Eugène MBA.

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
pendik escort kartal escort çekmeköy escort escort mersin konya escort mersin escort erotik film izle türkçe altyazılı porno lezbiyen porno sex hikaye mersin escort bodrum escort mersin bayan escort