Procès des casseroles : Gaël Koumba Ayouné dit « le Général des Mapanes » acquitté de toutes les charges

Gaël Koumba Ayouné alias « le Général des Mapanes » © D.R

En détention préventive depuis bientôt un an à la prison centrale de Libreville, Gaël Koumba Ayouné surnommé : « le Général des Mapanes » a été acquitté de toutes les charges ce vendredi 21 janvier suite à un délibéré du tribunal de Libreville.

Il était poursuivi pour « outrage au Chef de l’État et aux forces de Police nationale, incitation à la révolte et associations de malfaiteurs ». Le prévenu est donc libérable automatiquement.


Par contre, son compère Edou Mve alias ‘’Hoffman’’,  poursuivi également pour les mêmes charges, a été condamné à 4 ans de prison dont un avec sursis. Théoriquement, il lui reste une peine de  2 ans à purger.

Durant ses réquisitions le 07 janvier dernier,  le Procureur de la République avait dit  que le fait pour  Edou Mve alias ‘’Hoffman’’,  de « remettre en cause l’existence du Chef de l’Etat, ses capacités physiques et intellectuelles, constituent un outrage au Chef de l’Etat ».

Concernant  l’outrage aux forces de police nationale, le Procureur avait ajouté  qu’au cours d’une réunion au PK7,  Hoffman avait clairement dit  « les policiers sont des vaches, ils n’ont pas fait l’école…  ». Des charges ajoutées aux audios dont il incitait à la révolte lors du mouvement des casseroles en février 2021.

Devant la barre, pendant  l’ouverture du procès le 07 janvier 2022,  le Général des Mapanes et  Hoffman avaient reconnu qu’ils étaient les indics du pouvoir, respectivement dans les quartiers populeux de Plein-ciel et les PK.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.