Présidentielle 2023 : vers l’unité de l’opposition ?

Le leader de Les Démocrates, Guy Nzouba Ndama  et  Alexandre Barro Chambrier, président du RPM © Facebook ABC

L’Unité de l’opposition souhaitée par tous les acteurs de ce camp politique pour rendre possible l’alternance au sommet de l’Etat, au terme du scrutin présidentiel de 2023, semble se concrétiser avec  la rencontre le 17 janvier 2022 entre Guy Nzouba Ndama et Alexandre Barro Chambrier, deux poids lourds de l’opposition.

« J’ai eu le plaisir ce matin de m’entretenir avec le Président Guy Nzouba Ndama au siège du Parti Les Démocrates. L’échange a été fructueux, riche et plein d’enseignements », a fièrement écrit M. Barro Chambrier sur sa page Facebook.


Candidat à l’élection présidentielle d’août 2016,  Guy Nzouba Ndama s’était retiré au profit de Jean Ping qui était choisi comme le candidat unique de l’opposition.

Les tractations pour trouver un nouveau  joker dans l’opposition s’amorcent sans connaitre si Jean Ping (79 ans), candidat malheureux au dernier scrutin présidentiel sera encore en lice lors de la prochaine élection.

Le président du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM), Alexandre Barro Chambrier quant à lui ne fait plus mystère de son ambition à se porter candidat.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.