Présidentielle 2023 à Ndjolé : les militants PDG peaufinent une stratégie pour ne plus subir la défaite comme en 2016

Les cadres et militants du PDG  pour le département  de l’Abanga-Bigne le 21 Mai à Libreville © Gabonactu.com

Les cadres et Militants du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), pour le département de l’Abanga-Bigne dont le chef-lieu est Ndjolé, réunis autour Denise Mekam’ne, Membre du comité permanent du bureau politique du parti dit de « masse » pour la province du Moyen Ogooué (centre du pays),  ont organisé samedi 21 Mai 2022 à Libreville, une journée de réflexion dont l’objectif principal sera d’élaborer une stratégie politique pour que leur candidat ne puisse perdre dans leur département  comme en 2016 lors de l’élection présidentielle de 2023.

« C’est un bilan totalement  négatif parce que sur trois sièges, le président n’a remporté que dans un seul siège ;  c’est d’ailleurs  le motif principal qui a motivé cette journée politique afin de réfléchir sur les solutions à apporter à la prochaine élection présidentielle 2023 », a indiqué Roger Ekomie Ndong, Secrétaire national N¨3 du PDG, chargé de l’animation politique dans le Moyen Ogooué.


 Le Membre du comité permanent du bureau politique du PFDG, Denise Mekam’ne veut mettre hors d’état de nuire les militants qui jouent un double jeu dans giron politique l’Abanga-Bigne © Gabonactu.com

Le Membre du comité permanent du bureau politique du PDG, Denise Mekam’ne veut mettre hors d’état de nuire les militants qui jouent un double jeu dans giron politique l’Abanga-Bigne © Gabonactu.com

La journée politique organisée sous la thématique : « L’Abanga-Bigne, horizon 2023 »,  se veut une introspection pour mettre fin aux divergences parfois « inutiles » et à la duplicité notoire de certains militants. La stratégie en gestation vise à améliorer  la « cohésion et la concertation » non sans s’activer  à occuper le terrain.

« Nous analysons bureau de vote par bureau de vote les résultats de 2016, nous analysons les comportements  des responsables politiques  du département pendant cette période et nous en tirerons les conséquences pour qu’ensuite élaborer une stratégie qui nous permettra d’aborder 2023 sereinement », a souligné Mme Denise Mekam’ne.

Les militants de  l’Abanga-Bigne dont la mobilisation ne souffre d’aucune fébrilité souhaitent que les leaders politiques « soient de plus en plus francs, réels envers le distingué camarade président Ali Bongo Ondimba ».

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.