PPEJ : les entrepreneurs gabonais renforcent leurs capacités avant la sélection finale le 13 juillet prochain à Ouagadougou  

Le DG de la jeunesse et des activités sociaux éducatives, Rostand Lebondo motivant les jeunes entrepreneurs gabonais durant l’atelier de renforcement des capacités le 23 juin à Libreville © Gabonactu.com

Le Directeur général de la jeunesse et des activités sociaux éducatives, Rostand Lebondo, a ouvert jeudi 23 juin à Libreville, un atelier visant à renforcer les capacités des jeunes entrepreneurs gabonais retenus dans le cadre du le Programme de la promotion de l’entreprenariat jeunesse (PPEJ) lancé par la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (CONFEJES) dont la sélection finale des tous les participants des pays francophones se fera  le 13 juillet prochain à Ouagadougou au Burkina Faso.

Les jeunes entrepreneurs candidats à ce concours international  ont été sélectionnés à travers les neuf provinces du pays sur la base de leurs projets viables. Dix (10) entrepreneurs sont retenus à l’issue de cet atelier pour aller compétir avec leurs homologues africains.


Les entrepreneurs posant pour la postérité avec les officiels © Gabonactu.com
Les entrepreneurs posant pour la postérité avec les officiels © Gabonactu.com

« C’est un atelier qui va donner des rudiments, des outils à ces jeunes qui portent des projets, dont certains ont déjà lancé leurs projets afin  que ces candidatures soient des candidatures mûres susceptibles de tenir la compétition », a indiqué M. Lebondo, qui est par ailleurs Secrétaire permanent de la CONFEJES au Gabon.

Les formateurs mobilisés au sein  de l’Agence nationale de la promotion des investissements (ANPI) et de l’Office nationale de l’emploi (ONE) vont durant deux (02) jours outiller les jeunes entrepreneurs sur les aspects relatifs entre autres  au montage du business plan, de l’étude de marché,… pour permettre que lesdits projets soient bancables et « susceptibles d’être retenus par des partenaires financiers de la CONFEJES ».

« Il n y a pas un montant fixe, c’est en fonction des types de projets que la CONFEJES  peut mobiliser des fonds. Ça peut être 1 million, ça peut être deux millions jusqu’à 3 millions », a-t-il précisé.

En 2021, le gouvernement a financé 50 projets sur toute l’étendue du territoire national en raison de un (01) million par projet. Les 15  jeunes entrepreneurs  bénéficiaires de cette  formation  sont issus de cette cuvée de la précédente année.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.