Port-Gentil : interrompus depuis 17 ans, les travaux de l’axe routier SEEG- N’tchéngué ont repris

Les travaux de réhabilitation de l’axe routier Tournant SEEG – N’tchéngué, dans le 4ème  arrondissement de Port-Gentil, interrompus brusquement  depuis  17 ans, ont repris de la plus belle des manières.

Lesdits travaux ont repris au lendemain de la visite sur le chantier de la première, Rose Christiane Ossouka Raponda. Elle avait ordonné la relance des travaux de ce tronçon qui a un linéaire de 2,5 kms pour une largeur totale de 9 mètres, soit 7 mètres de chaussée et un accotement d’un mètre. La voie sera assainie par des caniveaux 50 X 50 avec dallettes de chaque côté de la chaussée. D’un coût de 2 milliards de francs CFA, celui-ci permettra un meilleur désenclavement.

« Nous sommes très satisfaits de la visite de madame le premier ministre qui est venue voir la relance des travaux ; par rapport au planning, nous avions promis faire avancer le chantier qui va changer d’images, nous avions pris la décision de le terminer », a promis Radovan le responsable de SOCO TP en charge de la réhabilitation.


Des travaux qui ont été relancés grâce notamment à l’appui financier de TotalEnergies, qui a injecté des fonds nécessaires pour la matérialisation de cet ouvrage. Actuellement l’entreprise s’active dans les travaux tels que l’assainissement, le terrassement, l’enrobé, la pose de bordures, pose de gaine électrique et de conduit d’eau potable et bien d’autres. Jour après jour, les ouvriers, ingénieurs et superviseurs travaillent d’arrache-pied à l’érection du Port-Gentil de demain. Le chantier est prévu prendre fin dans six mois au maximum.

« Les travaux sont sensés durer six mois, donc on peut rassurer les populations que d’ici janvier, le chantier sera totalement livré », a rassuré Radovan directeur général de Soco TP.

Un véritable ouf de soulagement pour les populations qui espèrent que ce projet qui date des fêtes tournantes de 2005, voit enfin le jour après tant d’années de calvaire.

Vincent Ranozinault


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.