Paludisme : le test rapide est désormais obligatoire pour poser le diagnostic

Le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) a organisé mercredi une séance de remise à niveau du personnel soignant des entreprises afin de les informer que le test rapide est désormais systématique pour poser le diagnostic avant la prescription de tout traitement.

« L’enjeu de la formation dédiée au personnel de santé des entreprises est de modifier les pratiques habituelles en ce qui concerne le diagnostic », a expliqué le Dr Glawdys Tsoumbou Bakana, spécialiste en médecine sociale et Préventive, chargée de la formation.


Le médecin a insisté sur la nécessité de faire usage des tests rapides afin de ne plus tâtonner. C’est le nouveau combat impulsé au niveau mondial dans le cadre de la lutte cette maladie, a-t-il insisté.

Le personnel soignant (une douzaine environ) présent à cette formation doit devenir un relai au sein de leurs entreprises, a souhaité le Directeur du programme paludisme (PNLP) au Gabon, Dr Abdu Safiou Razack qui a recommandé de ne plus prescrire les anti-paludisme sans test préalable.

Au Gabon, le paludisme est une maladie endémique. C’est la première source de consultation et d’hospitalisation. 7% des décès sont liés au paludisme. 15% d’enfants de moins de 5 ans meurent de paludisme, selon le PNLP.

Bétines Makosso


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.