Nomination d’Aubameyang : la Fégafoot rejette la responsabilité sur le ministre des sports

Logo Fegafoot@DR

Libreville, 22 septembre (Gabonactu.com) – Après la vive réaction de Pierre-Emerick  Aubameyang sur la nomination « à la Pyrrhus » de son père à la tête des Panthères de football, mercredi dernier, la fédération gabonaise de football (FEGAFOOT), principale victime de l’attaque, s’est défendue vendredi en rejetant la responsabilité de ce casting mal négocié sur le ministre des Sports, Alain Claude Billie-By-Nze.
Elle dit avoir été enjoint par le ministre de rendre public le nouveau staff technique qui devrait conduire les Panthères vers Yaoundé 2019.
« La Fégafoot et le Ministère des Sports ont mené des consultations avec tous les entraîneurs locaux susceptibles de constituer le collège souhaité par ses soins et l’ensemble des gabonais, y compris avec Pierre Aubame Eyang. Mais, ce dernier se trouvant à Londres pour des raisons de santé, a effectivement manifesté le souhait de donner sa réponse définitive jeudi après-midi au président de la Fégafoot. Dans la foulée, en dépit d’un compte rendu fidèle de cet entretien téléphonique avec Pierre Aubame Eyang, le Ministre de la Jeunesse et des Sports, face à l’urgence, a instruit la Fégafoot de rendre officielle la composition du staff technique mercredi soir. N’ayant aucun intérêt à faire un rapport de forces avec sa tutelle, la FEGAFOOT devait, au cours d’un point de presse, s’exécuter, non sans avoir rappelé l’intéressé sans succès », a indiqué-t-on indiqué.
Toutefois, la Fégafoot précise que sa démarche était guidée par la bonne foi du ministère qui avait reçu Daniel Cousin et la volonté habituelle maintes fois exprimée par Pierre Aubame Eyang d’entraîner l’équipe nationale.
Vendredi, Pierre-Emerick Aubameyang a vivement fustigé la fuite en avant de la fédération qui a publié un communiqué nommant son père au poste de sélectionneur alors qu’il n’avait même pas encore donné son aval.
La rudesse de ses propos laissent penser qu’il pourrait de nouveau s’éloigner du maillot « vert-jaune-bleu » des Panthères du Gabon comme il y a quelques mois, après la CAN 2017 organisée à Libreville.


Précieux Koumba


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.