L’opposant Pierre Claver Maganga Moussavou indigné par l’attitude  « irresponsable »  de certains proches d’Ali Bongo

Le  président du PSD, Pierre Claver Maganga Moussavou, durant sa rentrée politique le 09 janvier à Libreville  © D.R

Le président du Parti social-démocrate (PSD, opposant), a dans une conférence de presse de rentrée politique, déploré le comportement « irresponsable » de certains proches collaborateurs du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba  qui contestent les décisions irrévocables rendues récemment  par la Cour Constitutionnelle.

«J’ai honte de voir ces turbulences lâchement provoquées par certains, en mettant au défit les décisions de la Cour Constitutionnelle, et faisant apparaitre des frictions entre, d’un côté la Cour Constitutionnelle et de l’autre la Présidence de la République», a fustigé M. Maganga Moussavou.


Pour l’ancien vice-président de la République, « Ali Bongo Ondimba doit  prendre son courage à deux mains pour qu’il redresse tous les tords et pour qu’il ne laisse plus quelques hurluberlus décider à sa place ».

La déclaration  de Pierre Claver Maganga Moussavou, très critique contre  le pouvoir, fait allusion au caractère obligatoire à la vaccination contre le Covid-19, institué par deux arrêtés (N¨0559 et N¨0685) annulés au mois de décembre 2021  par la Cour Constitutionnelle.

Tous les articles de ces arrêtés annulés, ont été une fois de plus  introduits dans un projet de décret adopté en Conseil des Ministres du 03 janvier 2022.

Les restrictions contre le Covid-19 restent très décriées au Gabon. Le Copil Citoyen, une vaste plateforme de la société civile et l’opposition sont vent debout contre lesdites mesures qui, selon elles,  violent les lois et restreignent les libertés fondamentales.

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.