L’opposant Barro Chambrier avoue avoir été approché en vain par le régime d’Ali Bongo

L’opposant Alexandre Barro Chambrier veut constituer une alternative de l’opposition à l’élection présidentielle de 2023 © Facebook ABC

Le président du Rassemblement pour la patrie (RPM, opposition radicale), Alexandre Barro Chambrier, a dans une interview de vœux 2022 relayée sur sa page Facebook, avoué avoir été approché en vain  par le régime d’Ali Bongo Ondimba.

« Écoutez, je vais vous faire une confidence, j’ai eu beaucoup d’approches pour m’emmener à renoncer à ce que je fais, évidemment ils se sont heurtés à un mur, parce que mon engagement est total, il est sincère », a fait savoir M. Alexandre Barro Chambrier, répondant à la question d’un journaliste.


L’ancien Ministre du Pétrole et des Mines  d’Ali  Bongo  (janvier 2011-fevrier2012) n’a pas cependant dévoilé le contenu de ces échanges avec les émissaires du pouvoir qui voulaient, vraisemblablement le débaucher comme d’autres anciens poids de l’opposition : René Ndemezo’o Obiang, Féfé Onanga, Fréderic Massavala Maboumba, entre autres.

S’agissant de certains militants qui quittent son parti sous le coup médiatique pour rejoindre le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir),  Alexandre Barro Chambrier, estime qu’il s’agit d’un non évènement, avant d’ajouter que c’est plutôt son parti qui se trouve désormais  renforcé.

« Les personnes qui sont parties du PDG pour venir au PDG, croyez-moi, ça se chiffre par  milliers », a-t-il soutenu.

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.