PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’IMMUNOREX-DM28 ® du Professeur Donatien Mavoungou soigne-il le SIDA ou pas, où le trouver ? (Interview exclusive)

L’IMMUNOREX-DM28 ® du Professeur Donatien Mavoungou soigne-il le SIDA ou pas, où le trouver ? (Interview exclusive)

Sur internet, L’IMMUNOREX-DM28 ® médicament inventé par chercheur Donatien Mavoungou est présenté comme le traitement miracle du SIDA en 18 jours à condition de s’abstenir du sexe durant la prise du médicament. Gabonactu.com a déniché Michel-Paul Correa, fondateur de l’Institut International pour le Développement & Soutien à la Recherche Scientifique (IDSRSI) qui aide et soutient le Professeur Donatien Mavoungou dans la fabrication et l’obtention du certificat de mise sur le marché de ce médicament réputé pour ses effets très efficaces dans l’organisme du porteur du VIH. Interview exclusive à lire absolument !

Qu’est-ce que l’immunorex DM 28 ? Est-ce un médicament qui guéri le SIDA ?

Le médicament IMMUNOREX-DM28 ® est un médicament dans la classe des immuno-régulateurs (restauration & renforcement du système immunitaire). Il est prescrit dans les pathologies telles que le VIH, la Tuberculose, l’Hypertension artérielle, le Diabète, le Paludisme et également Ebola.


Non IMMUNOREX-DM28 ® ne guérit pas le SIDA du reste à ce jour aucun traitement au monde ne permet d’éradiquer à 100% le virus VIH dans l’organisme après infection quelque soit sa souche. Les multiples traitements anti-VIH dit anti-rétroviraux à disposition pour les malades permet de voir la charge virale (taux de virus dans le sang) indétectable. Le virus reste en sommeil dans l’organisme dans des cellules dites réservoirs et ne produisent pas les complications notamment effondrement du système immunitaire. Ces médicaments empêchent également la réplication du virus dans l’organisme. 

Aujourd’hui un malade bénéficiant d’un bon traitement peut avoir une vie pratiquement identique à un non séropositif, en revanche un malade ne bénéficiant pas de traitement et qui développe la maladie est assuré d’une mort certaine dans de grandes souffrances suite à l’effondrement du système immunitaire. 

Est-ce un simple calmant ou un complément alimentaire ?

Le médicament IMMUNOREX-DM28 ® n’est ni un calmant ni un complément alimentaire mais un réel médicament qui ne peut être prescrit que par un médecin et délivré dans une pharmacie. Impossible donc de trouver IMMUNOREX-DM28 ® sur un marché ou dans une boutique ni même sur internet. Si on trouve un médicament sous appellation IMMUNOREX-DM28 ® sans ordonnance via un site internet ou réseaux sociaux style Facebook, Instagram ect c’est des faux médicaments et donc une pure arnaque. 

 Comment agit-il dans l’organisme d’une personne vivant avec le virus du SIDA ?

IMMUNOREX-DM28 ® va agir dans l’organisme comme booster du système immunitaire tant pour le renforcer selon le stade de la maladie ou de le restaurer. Il vient également en association avec les traitements actuels et les études ont démontrées dans le cadre du VIH que l’association d’ anti-rétroviraux et IMMUNOREX-DM28 ® optimisait les bénéfices chez les malades. Un des axes ou le médicament agit de façon très significative est le stress oxydatif qui lorsque que celui-ci est très perturbé déclenche des maladies dites opportunistes. 

Dans le cas du VIH un des premier constat est la reprise du poids en quelques semaines. Autre observation quand le médicament est associé aux anti-rétroviraux classiques on constate une diminution très significative des effets secondaires tels que nausées, diarrhées et fièvres.

L’Immunorex DM 28 est fabriqué où ? Où peut-on le trouver ?

Le médicament est fabriqué par un laboratoire pharmaceutique en Afrique du Sud à Johannesburg, laboratoire ayant reçu les agréments du Ministère de la santé de l’Afrique du Sud afin de pouvoir fabriquer les comprimés d’IMMUNOREX-DM28 ® en 25 mgr ou 50 mgr.

Actuellement la distribution du médicament a été interrompu et il n’est donc pas possible de se voir prescrire le médicament. Dans l’attente d’AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) par divers pays qui permettra prochainement de pouvoir obtenir de nouveau le médicament. 

Combien coûte une boite ?

Une boite permet un traitement sur un mois à raison d’une prise de 2 comprimés par jour. Le médicament n’étant pas distribué actuellement impossible de donner un prix. Toutefois le prix public est inférieur par rapport aux autres traitements standards disponibles. 

Comment le consommer. Est-ce un traitement à vie ?

La posologie du traitement par comprimé est variable pour chaque individu en fonction de son âge de son état général de la prise ou non d’anti-rétroviraux  ect… En général la prescription standard est la prise de 2 comprimés par jour au moment du repas. 

Non Il n’y a pas d’obligation que le traitement soit pris à vie comme les anti-rétroviraux mais seul le médecin traitant est en mesure de dire la durée du traitement pour les patients qu’il suit. Généralement le médecin va d’abord prescrire le traitement sur une durée de 3 à 6 mois et observer par analyses biologiques les bénéfices obtenus. Si pas d’effet indésirable constaté le traitement sera poursuivi et le médecin pourra également stopper la prescription (fenêtre thérapeutique) durant un certain temps et vérifier la situation après cette période. Y n’a pas de règle c’est l’état du patient qui va conduire les médecins à la poursuite ou à l’interruption du traitement.

De gauche à droite : Pr Donatien Mavoungou (inventeur du médicament IMMUNOREX-DM28), Michel-Paul CORREA , Pr Mark Wainberg ( Inventeur du 1er traitement de trithérapie le 3TC, Pr Jean Claude Chermann (Co découvreur du virus VIH en 1983 à l’Institut Pasteur)

IMPORTANT :  Les fake news qui circulent abondamment sur  internet et notamment sur certains réseaux sociaux tel que Facebook ou il est annoncé que IMMUNOREX-DM28 ® soigne du SIDA en 18 ou 30 jours est totalement faux et mensonger. Primo il soigne pas le SIDA pas plus en 18 ou 30 jours. Effets d’annonces racoleuses publiées par des escrocs qui utilisent la détresse humaine comme arnaque. Malheureusement certains journalistes n’effectuent pas les investigations et vérifications nécessaires et se font l’écho de ce type d’informations portant également une lourde responsabilité vis à vis des malades qui vont commander le médicament auprès d’escrocs.

Pourquoi le médicament a-t-il été suspendu ? 

L’AMM (autorisation de mise sur le marché) délivrée en octobre 2016 par le Ministère de la Santé Publique de la République Démocratique du Congo a fait l’objet d’une suspension temporaire en date du 17 janvier 2017. Cette suspension temporaire est le résultat d’une campagne de calomnies notamment d’un journaliste Français dans le seul et unique but que de nuire. Les autorités sous la pression de certains lobbyings n’ont pas jugé bon d’interdire de façon définitive la distribution mais on émit uniquement une suspension temporaire qui précise « Je tiens à vous informer que l’AMM susmentionnée, est temporairement suspendue à dater de ce jour en attendant l’épuisement des investigations sur les divers allégations ».

En revanche en ce qui concerne le Gabon là c’est pathétique. Le Pr Donatien Mavoungou dans le cadre de ses activités de recherches dépendait du Ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur Gabonnais. Ministère ayant mis à disposition du Professeur des locaux, des équipements, des budgets de fonctionnement ect. En contrepartie le Pr Mavoungou informait régulièrement de l’avancée de ses travaux sur le médicament IMMUNOREX-DM28 ® dénommé à l’époque IM28. A la suite de publications scientifiques et de présentations des travaux et résultats dans le cadre des plus importantes conférences internationales, il fut donc accordé une A.T.U (Autorisation Temporaire d’Utilisation) délivrée par le Ministère de la Santé du Gabon.  Ensuite une demande d’AMM a été accordée toujours par le Ministère de la Santé. Un dossier a du être complété ou doit figurer les analyses et études réalisées sur la toxicologie du médicament, les études réalisées sur l’animal, les études en laboratoire in vitro et in-vivo chez l’homme + remise d’échantillons. Alors même qu’aucun incident ou décès sur un quelconque malade eu été à déplorer ni même d’effets secondaires nécessitant une hospitalisation, alors même qu’une enquête en sociologie médicale est menée au Gabon par le Dr Etienne KOMA qui publiera sous le titre « Rapport d’Enquête sur l’efficacité du médicament dénommé IM28 » ?

Enquête réalisée à Libreville entre le 15 et le 22 mars 2011 ou furent interrogé 150 patients ayant bénéficiés du médicament et déclarent pour 85 % d’entre eux avoir une opinion favorable à ce traitement.

Il est décidé le 29 avril 2011 d’interdire le médicament qui est délivré en pharmacie sous prescription médicale au motif que le Professeur n’aurait pas rempli les conditions nécessaires pour se voir délivrer une AMM ….

Donc deux choses soit le Pr Mavoungou a obtenu une AMM de complaisance et donc forcément une enquête interne aurait du être diligentée pour savoir quels sont les fonctionnaires tout au long de la chaîne de la hiérarchie du Ministère de la Santé qui ont permis ce dysfonctionnement gravissime permettant un médicament d’être délivré sans que l’on sache si au minimum il est toxique ou pas et   ci celui-ci est efficace ?

Y a-t-il eu une telle enquête ?? non aucune enquête n’a été menée et personne n’a été inquiété.

Autre hypothèse, le Professeur a bien fourni les éléments demandés, ce qui a valu à l’obtention de l’AMM dans les règles et donc les éléments soulevés par le CENAREST non aucun fondement …

Il faut savoir que l’annulation d’une AMM est consécutive généralement au fait d’avoir pu constater soit plusieurs décès suite à la prescription d’un médicament ou que celui engendre de nombreuses complications et effets secondaires donc plus d’effets négatifs que positifs pour le malade, ceci étant vérifié au stade de la pharmacovigilance du produit.   

A-t-on constaté des décès suite à la prescription d’IMMUNOREX-DM28 ? Aucun à ce jour ! A-t-on constaté des obligations interrompre le traitement suite au constat que le médicament induisait des complications majeures ou effets secondaires indésirables ? Pas que je sache à ce jour !

En conclusion : Quand on veut plus de son chien, on déclare que celui-ci à la rage et vous n’êtes pas sans savoir que nul n’est prophète dans son pays …. 

Quel espoir d’obtenir à court terme ces autorisations ?

L’espoir est total vous aurez la primeur des pays qui vont accorder l’autorisation de distribution du médicament par A.T.U et même A.M.M. Vous comprendrez que compte tenu de la cabale qu’entretien nos détracteurs je ne peux aujourd’hui désignés les pays ou le médicament sera prochainement autorisé.

Une boite d’Immunorex DM28

Existe-t-il des doutes sur la valeur scientifique du produit ?

Au sein de l’équipe du Professeur Mavoungou aucun doute, sur les experts scientifiques ayant pu prendre connaissance dans le détail des travaux réalisés aucun doute non plus (je parle uniquement de ceux qui ont rencontré le Pr Mavoungou et qui ont eu accès aux résultats et études menées, pas de ceux qui n’ont comme connaissance que des articles sur internet). Au niveau des médecins ayant prescrits le médicament aucun médecin n’a arrêté de prescription au motif de doutes scientifiques et quand au plus important à savoir LES MALADES ayant bénéficié du traitement 85 % de ceux ayant été interrogés lors de l’enquête (de mars 2011) sur l’efficacité du médicament ont une très bonne opinion du médicament. 

Qui est derrière les profils Facebook qui diffusent des messages erronés et invite les patients à commander les médicaments via internet ?

Il s’agit d’escrocs en bande organisée qui sévissent notamment depuis le Cameroun et qui surf sur un marché lucratif utilisant la détresse des malades et promettant de guérir du SIDA en seulement 18 jours. Ils utilisent le nom du Pr Donatien Mavoungou, le nom du médicament et utilisent les photos du vrai Professeur Mavoungou. 

L’arnaque est très bien montée ayant fait hélas de très nombreuses victimes ayant envoyées de l’argent via les plateformes comme Money Gram ou Western Union ou les victimes ne reçoivent rien en contrepartie… 

Ils utilisent notamment plusieurs pages sur Facebook afin de recruter les victimes et utilisent également l’application whatsApp  au numéro suivant +1 (601) 691-2132 , vous invite à les appeler et à faire le test que vous souhaitez obtenir IMMUNOREX-DM28 ®

Pages Facebook des escrocs :

La page ci-dessous bénéficie de plus de 60000 abonnés qui se sont fait piéger ou vont se faire piéger…

Quelle action contre ces individus indélicats ?

Y a eu des plaintes du Pr Mavoungou pour utilisation de son nom et de son image sans autorisation, utilisation du nom du médicament (marque déposée) IMMUNOREX-DM28 ® dans le cadre d’une escroquerie en bande organisée. Cette situation a trop durée elle fait chaque jour de nouvelles victimes, porte un lourd préjudice sur la réputation du Pr Mavoungou et de son traitement. Car les gens qui envoient de l’argent aux escrocs sont persuadés de l’envoyer au vrai Professeur et comme ils reçoivent rien en échange ou alors de la poudre de perlimpinpin, ils considèrent avoir été abusés par le vrai Pr Mavoungou. 

Ce qui est décevant alors que les autorités Camerounaises sont informées de ces agissements c’est la léthargie avec laquelle ils traitent ce dossier. Alors qu’avec les éléments que nous disposons il faut 48h00 pour mettre fin à ce vaste trafic, mais encore faut-il la volonté que cela prenne fin …. 

Merci de votre soutien afin que le maximum de personnes puissent être informées de cette vaste escroquerie qui perdure depuis des années.

La dernière plainte déposée par le Pr Mavoungou le 13 janvier auprès des services de la Police Judiciaire de Libreville a été également transmise aux services d’INTERPOL.

Propos recueillis par Carl Nsitou

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

2 Comments

  1. Le marins

    Article tres edifiant!!Du courage Professeur…..Nous espérons que votre medicament sera mis sur le marché et pourra soulager la.vie des compatriotes.

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
pendik escort kartal escort çekmeköy escort escort mersin konya escort mersin escort erotik film izle türkçe altyazılı porno lezbiyen porno sex hikaye mersin escort bodrum escort mersin bayan escort