Les taximen déposent un préavis de grève ce mercredi pour retoquer les décisions du maire de Libreville

La Fédération gabonaise des syndicats des transporteurs et assimilés (FEGASTA) dirigée par Albert Bernard Bongo Essono a annoncé qu’elle déposera ce mercredi devant la tutelle un préavis de grève pour dénoncer des arrêtés du Maire de Libreville, Christine Mba Ntoutoume épouse Mihindou.

La FEGASTA dénonce un conflit de compétence entre la mairie et l’Etat centrale. L’Etat avait promulguée une loi initiée par le ministère des Travaux publiques règlementant l’exercice de la profession urbain. Le maire de Libreville abroge cette loi par des arrêtés.


« Il y a vice de forme et vice de procédures », dénonce Albert Bernard Bongo Essono.

L’enjeu de cette guéguerre concerne notamment les points de stationnement et d’embarquement. L’imbroglio créée permet aux agents municipaux de « rapter » à volonté les taximen pour les obliger de payer des très fortes sommes d’argent.

« Nous allons saisir madame le Premier Ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, ancienne maire de Libreville qui connait parfaitement ce dossier », a indiqué le président de la FEGASTA.

En mars dernier, la FEGASTA a paralysé durant plusieurs jours la ville de Port-Gentil pour protester contre les rackets policiers.

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.