PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Les investisseurs libanais intéressés par le potentiel agricole du Gabon

Les investisseurs libanais intéressés par le potentiel agricole du Gabon

Le ministre de l’agriculture, Biendi Maganga Moussavou et son collègue Lee White posant pour la postérité avec la délégation d’hommes d’affaires Libreville et d’autres officiels ©  Gabonactu.com

Le ministre de l’Agriculture, de l’élevage, de la pêche et de l’alimentation, Biendi Maganga Moussavou a présenté vendredi à une importante délégation d’hommes d’affaires libanais, les potentialités agricoles du  Gabon. 

La délégation conduite  par l’ambassadeur du Liban au Gabon, Aline Younes est composée d’une vingtaine des industriels du secteur agricole libanais. Les potentiels investisseurs sont spécialisés entre autres dans la production des jus de fruit concentrés, la pèche, les produits forestiers non ligneux et la mise en place des laboratoires pour la certification de la qualité des produits agricoles.


Le ministre de l’agriculture  et son collègue des Eaux et forêts, Pr Lee White, ont fait des exposés pertinents sur les potentialités agricoles du pays. Selon  Biendi Maganga Moussavou, 5 millions d’hectares (ha) constituent des terres arables. Des 800 km de côtes que disposent le Gabon,  213 000 M2 sont consacrés en  zone de pêche. Le pays compte aussi  près de 10 000 M2 des rivières et des lacs.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Biendi.jpg.

Le ministre de l’Agriculture Biendi Maganga Moussavou durant sa présentation devant les industriels libanais ©  Gabonactu.com

« Il nous ont manifesté leur souhait de nous accompagner dans la structuration dans certaines chaînes de valeur dans le secteur agricole. Ils ont manifesté un intérêt dans le développement des produits forestiers non ligneux. Le Gabon comme nous avons toujours dit est une terre d’opportunité et l’opportunité en plus d’intégrer la Zone de libre échange continentale  africaine ZLECA », s’est réjoui M. Maganga Moussavou au terme des échanges ayant eu lieu au ministère de l’agriculture à Libreville.

Les hommes d’affaires libanais, pour la plupart  des responsables d’entreprises dans la production des produits agricoles  ont été édifiés également sur la stratégie  d’affectation des terres du Gabon  orientée sur une gestion éco-responsable pour préserver la biodiversité.

Le Gabon importe chaque année plus de 300 milliards FCFA de produits alimentaires. Il veut limiter de moitié cette tendance à l’horizon 2023 en boostant le secteur agricole.

Plusieurs programmes y relatifs appuyés financièrement et techniquement par la Banque Mondiale, à travers sa filiale SFI, la BAD et  FAO sont en cours au Gabon pour atteindre cet objectif. Présents à la dite cérémonie,  ces partenaires ont manifesté leur volonté  à accompagner les potentiels investissements   pour garantir la  prise de risques. Les accords entre les parties seront noués dans les prochains jours, indique-t-on.

Antoine Relaxe

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
pendik escort kartal escort çekmeköy escort escort mersin konya escort mersin escort erotik film izle türkçe altyazılı porno lezbiyen porno sex hikaye mersin escort bodrum escort mersin bayan escort