Les déchets constituent une véritable mine d’or selon l’OGC

Le président de l’OGC Ibrahim Tendjet Mboulou quelques bouteilles vides  que certaines personnes  ramassent et revendent   ©  Gabonactu.com

Le président de l’Organisation gabonaise de consommateurs (OGC), Ibrahim Tendjet Mboulou a dans un entretien exclusif accordé à Gabonactu.com à l’occasion de la célébration  de la journée mondiale de droits des consommateurs sous le thème : « consommation durable », appelé les jeunes entrepreneurs gabonais à s’approprier la culture des déchets qui constituent une véritable mine d’or a-t-il dit dans le cadre du recyclage.
« Nous estimons que cet thème s’accorde parfaitement avec les politiques du gouvernement relatives à l’entreprenariat, l’autonomie des jeunes et les activités génératrices de revenus dans ce sens que l’amélioration de la gestion des déchets au Gabon  peut ouvrir plusieurs perspectives au travers de la collecte, du tri, du stockage et de la commercialisation desdits déchets aux commerçants et autres intermédiaires de la chaîne », a déclaré M. Tendjet Mboulou appelant  les jeunes à reconsidérer la vision du déchet.
A l’absence des manifestations officielles qui n’ont pas été organisées ce 15 mars à cause de la pandémie du Coronavirus, l’appel de l’OGC tient lieu d’invite au changement du paradigme. Par méconnaissance, plusieurs personnes   ne savent pas que les déchets font partie du développement durable.
Le thème national retenu pour cette journée est: « améliorer la gestion des déchets plastiques au Gabon ».  Celui-ci cadre avec la problématique de l’heure relative à la gestion durable.  D’après un rapport mondial sur le développement humain du PNUD, la « clef de ces entreprises consiste à mettre en place un environnement favorable à la consommation durable, c’est à dire dans lequel, consommateurs et producteurs soient incités et à même d’évoluer vers des modes de consommation moins nuisibles à l’environnement et moins néfastes pour la société ».
« Le vendeur des objets transformés  protège l’environnement,  créé de la richesse (…), et assure en définitive son bien être social », a-t-il relevé.
La consommation durable est une consommation qui tient compte de la satisfaction de besoins  des populations actuelles, et des populations futures, indique-t-on. Ce t hème intègre un droit fondamental du consommateur à savoir : le droit à un environnement sain.


Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.