Législatives et locales 2018 : la transhumance à l’origine de la victoire du PDG ?

Les autobus de la Société gabonaise de transport (SOGTRA) similaires ont transportés les « brebis électorales  » durant les législatives et locales 2018 @ Archives Gabonactu.com

 
Libreville, 9 octobre (Gabonactu.com) – La sempiternelle problématique de transport d’électeurs  vers l’intérieur du pays,  a été  une fois plus décriée par  les candidats malheureux aux élections combinées des législatives et locales 2018, sanctionnées par un premier tour victorieux  pour le parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).
Les villages et autres localités de l’arrière-pays, ont été envahis par un flux important de nouvelles personnes durant les législatives et locales ayant eu lieu le 6 octobre courant. Il s’agit des électeurs réquisitionnés pour voter un candidat donné, moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes. Baptisés trivialement « brebis électorales », ces personnes sont transportées souvent dans des autobus, pris en location à l’occasion, par des hommes politiques candidats. D’autres dans le train.
Leur principale mission est de voter  pour le compte du candidat qui les a invitées. Des candidats souvent impopulaires dans leurs circonscriptions qui s’adonnent à ces pratiques pour parer à toute éventualité.
Généralement ce sont les candidats du parti au pouvoir, considérés comme les plus nantis, qui sont les adeptes de ces manœuvres. Ils sont  constamment pointés du doigt par les opposants, souvent donnés perdants.
« Nous avons été surpris de constater que dans un village  de 72 électeurs, nous avons eu 256 votants », a confié à Gabonactu.com, un militant de l’opposition.
Certains opposants brillent également  par des  pratiques similaires, apprend-t-on.


Sydney IVEMBI  


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.