Le Gabon veut profiter du coronavirus pour relancer le tourisme intérieur

Pointe Denis en juin 2020 © Gabonactu.com

Le Directeur général de l’Agence gabonaise de développement et de promotion du tourisme (AGATOUR), Christian Mbina, a confié à la rédaction de Gabonactu.com que la réouverture imminente des restaurants et des hôtels envisagée par le gouvernement vise à relancer le tourisme intérieur en attendant l’ouverture des frontières fermées depuis mars.

« Si on a l’habitude de partir à Rome, New York ou Paris… c’est le moment de dire je pars à Mayumba, je pars à Loango ou à la Lopé », a suggéré le premier technicien du tourisme au Gabon.
« On a un pays particulier. Profitons de notre pays », a-t-il lancé invitant les gabonais à faire découvrir les merveilles du pays à leurs enfants.
« On rentre en saison des baleines. Il est possible de les observer à Mayumba, à Port-Gentil et au large de Libreville. On rentre en saison où les éléphants organisent le rassemblement à Loango sur le site d’Akaka. On a les gorilles qui sont habitués à l’observation à Loango et à Moukalaba dans la zone de Tchibanga », vante M. Mbina qui a longtemps travaillé à l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN).
« C’est l’occasion d’aller découvrir le pays, de montrer cette biodiversité superbe à nos enfants », a-t-il urgé car les plus grandes capitales mondiales du tourisme ont été les plus touché par le coronavirus à savoir Paris, Pékin, New York, Rome, Madrid…

Restaurant Pelisson le 21 juin 2020 pendant le confinement © Gabonactu.com
Restaurant Pelisson le 21 juin 2020 pendant le confinement © Gabonactu.com

Christian Mbina reconnait que le secteur touristique est sévèrement frappé par la pandémie du Covid-19. La fermeture des frontières doublée de la fermeture des hôtels et restaurants a sérieusement impacté le secteur.
Le lobby des restaurateurs et des hôteliers fait pression pour obtenir la réouverture de leurs établissements fermés depuis mars pour freiner la propagation du Coronavirus. Le Premier ministre, Julien Nkoghe Békalé a annoncé la semaine dernière l’ouverture prochaine de ces établissements sous réserve de respect des mesures de distanciation sociale imposées par le gouvernement.
Un cahier des charges est en cours d’élaboration. Chaque hôtelier et chaque restaurateur devra le respecter avant d’être autorisé de reprendre ses activités.
Il reste que le Grand Libreville reste confiné. La sortie de son périmètre est assujettie à une autorisation délivrée par le ministère de l’Intérieur et celui de la Défense. Les sorties sont autorisées uniquement pour des raisons professionnelles pour un cas de deuil.


Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.