Le Gabon interdit la chasse et la consommation du Pangolin qui serait à l’origine du Covid-19

Le Ministre des Eaux et forêts, Pr Lee White, a pris le 31 mars dernier, un arrêté interdisant la chasse, la commercialisation et la consommation du Pangolin et de Chauves-souris, deux espèces animales qui seraient selon les scientifiques à l’origine de l’apparition du Coronavirus (Covid-19) chez les humains.
« Le présent arrêté  pris en application des dispositions des articles 68,92 et 297 de la loi N° 016/01 du 31  décembre 2020 portant interdiction de la chasse, de la détention, du transport, du commerce et de la consommation  de toutes les espèces de pangolins et de chauves-souris sur toute l’étendue du territoire national », a souligné l’arrêté.
Selon l’arrêté, cette  mesure de précaution, permet de prémunir les populations gabonaises contre la transmission des coronavirus par ces espèces.  Dans une publication du journal «  Nature » le  26 mars dernier, les scientifiques ont établi un lien  « entre les Coronavirus qui infectent des pangolins et des chauves-souris en Asie et le SARS-CoV-2 qui provoque la maladie Covid-19 chez l’homme ».
Le gouvernement appelle par ailleurs toute  personne détenant en captivité ces espèces animales, sous peine des poursuites judiciaires.
Le Gabon compte 21 cas testés positifs au Coronavirus (Covid-19) dont un guéri et un décédé.

Il existe 3 espèces de pangolins au Gabon : le pangolin géant, le pangolin à longue queue et le pangolin à ventre blanc.
Auparavant, seul le pangolin géant bénéficiait d’une protection intégrale, donc ne pouvait faire l’objet de transport, de détention, de commercialisation, selon le Décret n° 0163 /PR/MEF du 19janvier 2011 fixant les conditions de détention, de transport et de commercialisation des espèces animales sauvages, des trophées et produits de la chasse.
Cependant, le Décret 161/PR/MEF du 19 janvier 2011 Fixant les conditions de délivrance des permis et licences de chasse et de capture pouvait autoriser la capture pour des nécessité de recherche.
Aujourd’hui, toutes les espèces (les 3 espèces) de pangolins sont protégées par la lois au Gabon et s’ajoute à cela toutes les espèces de chauves-souris. Auparavant, il n’y avait pas de régulation sur la vente ou la consommation des chauves-souris au Gabon.

Antoine Relaxe



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.