Le Gabon infecté par le variant Omicron, selon le gouvernement

Le gouvernement gabonais réuni en conseil des ministres lundi par visioconférence a reconnu la présence du variant Omicron à l’origine d’une 4ème vague de la pandémie du Covid 19 dans le pays, affirme le communiqué final de cette réunion présidée par le président Ali Bongo Ondimba.

Selon le communiqué, la 4ème vague de la pandémie du Covid 19 en cours dans le pays est notamment due à « la présence du variant Omicron sur le territoire national ».


Le communiqué ne précise pas cependant le nombre de cas de ce variant dénombrés dans le pays. Libreville a tout de même décidé de durcir les mesures préventives contre cette pandémie.

« Test de dépistage obligatoire à l’arrivée pour tout passager non vacciné entrant sur le territoire national avec une période de quarantaine obligatoire de cinq jours dans un établissement hôtelier agréé », dispose un décret adopté lundi en conseil des ministres.

Le 19 novembre 2021 le Gabon avait interdit jusqu’à nouvel ordre l’entrée dans son territoire des passagers en provenance de certains pays notamment l’Afrique du sud, le Botswana, le Zimbabwe, la Namibie, le Lesotho, l’Eswatini, le Mozambique et l’Angola.

D’après les dernières données officielles, le Gabon dont la population totale est estimée à 1,8 millions d’habitants, a réalisé du 31 décembre 2021 au 2 janvier 2022 quelques 4 552 tests. 842 se sont révélés positifs. 44 personnes sont hospitalisées dont 14 en réanimation. 290 personnes sont mortes de Covid au Gabon depuis le déclenchement de la pandémie en mars 2020.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.