Le Conseil d’Etat annule la suspension de Me Eyue Bekalé du barreau du Gabon

Dans une note d’information N°50, le Secrétaire de l’ordre des avocats du Gabon, a annoncé à tous ses confrères que le Conseil d’Etat réuni ce lundi a annulé la suspension provisoire de Me Gisèle Eyue Bekalé du barreau du Gabon.

« Nous attendons notification de cet arrêt pour en connaître les motifs », précise la note signée de Me Tony Serge Minko Mi Ndong, Secrétaire de l’Ordre des avocats du Gabon.


Me Gisèle Eye Bekalé a été provisoirement suspendue pour une durée de 3 mois par délibération du Conseil de l’Ordre en date du 23 mai 2022. Il lui est reproché d’avoir contesté la décision qui interdit aux avocats de plaider lors de la cession criminelle. Le barreau avait décidé de boycotter la session criminelle par solidarité à l’avocat Me Irénée Mezui Mba emprisonné à Port-Gentil + sans le respect des procédures (selon le barreau) + dans une affaire présumée d’escroquerie.

« Le conseil d’Etat a rendu une décision juste en droit. Notre loi permet à tout avocat de contester, dans un délai d’un mois, une décision du Conseil de l’ordre quand elle est contraire à la loi et lorsqu’elle échappe à ses attributions », a réagi Me Eyue Bekalé après la décision du Conseil d’Etat.

Présente à l’audience tenue au Conseil d’Etat, Me Eyue Bekalé, 20 ans de carrière au barreau du Gabon, a soutenu que « le commissaire général à la loi, monsieur Aba’a owono a requis l’annulation de la décision du conseil de l’ordre pour excès de pouvoir ».

Outre Me Eyue Bekalé, le Conseil de l’ordre a également suspendu le 25 mars dernier Me Jean Paul Moumbembé, pour une durée de 6 mois. De son côté, Me Abena a écopé d’une suspension de 3 mois. Toutes ces sanctions ont un lien avec l’affaire de Me Mezui Mba qui est toujours en prison.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.