PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le congrès extraordinaire du PDG le 16 et 17 décembre prochain dans un élan de bouleversement

Le  congrès extraordinaire du PDG le 16 et 17 décembre prochain dans un élan de bouleversement

La direction du PDG veut revitaliser le parti au pouvoir depuis près d’un demi-siège @ DR 

 

Libreville, 12 octobre (Gabonactu.com) – Le congrès extraordinaire du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) se tiendra  les 16 et 17 décembre prochain à Libreville, a annoncé mercredi un communiqué émanant du secrétariat général du parti créé par le feu président Omar Bongo en 1968.

 

Le congrès sera précédé des conseils provinciaux. L’Ogooué Maritime sera la première province a organisé ses assises du 21 au 22 octobre courant, suivi de la province de la Ngounié et celle de la Nyanga le 28 et 29 du même mois. L’Ogooué Ivindo et le Woleu-Ntem vont emboiter le pas le 4 et 5  novembre prochain. Suivront ensuite les provinces du Moyen-Ogooué et de l’Estuaire le 11 et 12 novembre. Le clou des manifestations provinciales du parti au pouvoir sera fait dans les provinces du Haut-Ogooué Ogooué-Lolo du 18 au 19 novembre.


 

 

Plusieurs bouleversements sont entendus au terme de cette grande messe politique, intervenant après l’élection présidentielle du 27 août 2016 où le parti au pouvoir est sorti très affaibli. Son candidat, Ali Bongo a remporté de justesse  le scrutin avec 49, 80 % contre 48 23 % pour son principal challenger Jean Ping, selon les résultats provisoires de la Commission électorale autonome et permanente (CENAP), confortés par la Cour constitutionnelle.

 

 

La crise de confiance serait désormais manifeste entre les cadres du parti au pouvoir et les militants. Les  barons Pédégistes  sont accusés d’avoir joué double jeu et trahi leur candidat durant la présidentielle. Certaines indiscrétions disent que le PDG sera rénové de fond en comble, pour espérer remporter les  législatives d’avril 2018.

 

 

L’opposition quant à elle veut contraindre le pouvoir à une cohabitation en décrochant la majorité des députés. L’opposant Guy Nzouba Ndama, ancien inamovible président de l’Assemblée nationale durant 20 ans, nourri ardemment cette ambition.

 

 

Sydney IVEMBI

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
pendik escort kartal escort çekmeköy escort escort mersin konya escort mersin escort erotik film izle türkçe altyazılı porno lezbiyen porno sex hikaye mersin escort bodrum escort mersin bayan escort