« L’ANAREG n’est pas un va-t’en guerre et n’entend pas exposer ses membres déjà usés par le temps» (Mathurin Mengue Bibang porte-parole des retraités)

Le porte-parole de l’Association nationale des retraités du Gabon (ANAREG), Mathurin Mengue Bibang a déploré l’interdiction  faite par le Ministère de l’intérieur empêchant dit-il, en violation flagrante de la loi, les retraités à organiser leur sit-in ce jeudi 19 Mai 2022 devant les délégations de la Caisse nationale sécurité sociale (CNSS) de tout le pays.    

« L’ANAREG n’est pas un va-t’en guerre et n’entend pas exposer ses membres déjà usés par le temps», a déclaré M. Mengue Bibang, déplorant par la suite la décision du Ministère de l’intérieur intervenue 24 heures avant au lieu de 48 heures comme prévu par la loi pour donner la possibilité aux requérants de faire un recours.

Dans une récente sortie médiatique, l’ANAREG, a dénoncé la situation difficile que traversent les traités de la CNSS dont certains retraités surtout ceux installés à l’étranger qui n’arrivent plus de joindre les deux bouts. Par manque de moyen, d’autres retraités clochardisés ont été  expulsés des maisons en location.


Une fois retraités, certains font deux, trois ou quatre ans sans percevoir leurs pensions vieillesse. D’autres la perçoivent tardivement.

Face à la situation pénible, cette association avait prévu d’organiser un sit-in simultané le 19 mai 2022 devant les sièges de la CNSS à travers le pays  pour se faire entendre. Mais la manifestation en gestation a été court-circuitée.

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.