« La pandémie a été érigée en prétexte pour exercer sur le peuple Gabonais, les perfidies les plus abominables » (Jean Ping)

Jean Ping © D.R

Le chef de file de l’opposition gabonaise, Jean Ping a dans son message de vœux à la population gabonaise dressé un tableau sombre de la gestion de la crise sanitaire du Covid-19 qui est, selon lui, érigée en caisse de résonance pour presser davantage  le peuple paupérisé et museler ses libertés.

« La pandémie a été érigée en prétexte pour exercer sur le peuple Gabonais, les perfidies les plus abominables »,  a fustigé M. Ping, condamnant par la suite la gestion chaotique de cette crise sanitaire.


Pour lui, « tout fait l’objet de marchandages et d’un vaste marché digne de la mafia : mafia autour des tests ; mafia autour des hospitalisations, mafia autour des mises en quarantaine et des hôtels COPIL, mafia autour des fonds alloués par les partenaires au développement ».

L’ancien candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2016, qui se considère comme le véritable président élu du Gabon, a une fois de plus, à l’instar  des précédentes années,  appelé ses partisans à garder l’espoir sur sa capacité à accéder au pouvoir.

« Les moments sont difficiles, nous le savons tous, mais l’espoir demeure, ce combat pour l’avenir de nos enfants, ce combat pour l’avenir du Gabon et la Nouvelle République, ensemble nous sommes en train de le gagner », a-t-il souligné.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.