La mise en œuvre de la ZLECAF renvoyée en janvier 2021 à cause du Covid-19

En raison de la crise sanitaire du Coronavirus qui sévit dans le monde,  la  Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), un accord de libre-échange commercial devant permettre aux pays africains dont le Gabon  de développer son secteur industriel, rentre en vigueur finalement en janvier 2021 au lieu du 1er juillet 2020, comme initialement prévu.

Selon le secrétaire général de ZLECAF, Wamkele Mene, interviewé par  RFI, « l’accord sera mis en œuvre dès l’instant où les conditions sanitaires le permettront ».
Pour lui, « notre accord de libre-échange, comme d’autres accords similaires, ou même comme le traité de l’OMC, l’Organisation mondiale du commerce, prévoit des dispositions permettant aux gouvernements de prendre des mesures temporaires, contraires au libre-échangisme, si la sécurité nationale est menacée ou s’il existe un danger pour sa santé publique. Donc, nous reprendrons en temps utile la mise en œuvre de l’accord ».
L’accord de la ZLECAF engage les pays africains à supprimer les droits de Douane sur 90% des biens qu’ils produisent. Le marché continental pourrait  mettre en place  des barrières tarifaires pour protéger les produits africains des produits venus d’autres continents, indique-t-on.

Antoine Relaxe



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.