Journée internationale de la paix : les femmes armées pour lutter contre l’extrémisme violent

Photo@Gabonactu.com

Libreville, 21 septembre (Gabonactu.com) – Le bureau exécutif du Réseau Panafricain des femmes pour la culture de la paix a célébré vendredi à Libreville, la journée internationale de la paix dont la thématique est « Le Droit de la Paix ». 
 
Il s’agit de commémorer chaque année la paix par le biais de l’éducation, la culture et de la prise de conscience de problématiques liées à la paix et la cessation de la violence.
 
Cette journée a pour but d’inspirer les prochaines générations à devenir des artisans de culture et de la paix
 
« Notre projet de paix consiste à faire de chaque femme, de bonne volonté, vivant en ce pays, un partenaire de développement qui habite et vit dans une et province spécifique qu’elle contribue à rendre attractive », a annoncé la présidente du Réseau, Victoire Lasseni Duboze.
 
« La paix ne nous autorise aucun sujet tabou », a-t-elle indiqué.
 
Aussi dans le cadre de l’actualité électorale vers laquelle les gabonais s’acheminent, poursuit-elle, « nous les ONG, réunies au sein du Réseau Panafricain des femmes, mères et citoyennes que nous représentons dans cette nation, demandons presqu’à genoux, de privilégier la paix aux gabonais quels qu’ils soient et que ne devienne étranger pour d’autre au nom de la politique ».
 
« Le jeu politique permet la confrontation d’idées mais pas de combat qui mène aux divisions et au rejet des uns par les autres », a-t-elle plaidé.
 
La journée de la Paix modifie les comportements et encourage à agir pacifiquement tous les jours.
 
Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, dans son discours encourage chacun à faire entendre sa voix et à défendre l’égalité femmes-hommes, des sociétés inclusives et l’action en faveur du climat.
 
La Journée internationale de la paix, observée chaque 21 septembre, a été créée en 1981 par l’Assemblée générale et définie, en 2001, comme une période de non-violence et de cessez-le-feu.  C’est l’occasion pour toutes les nations et tous les peuples de cesser les hostilités pendant une journée et de mener des activités de sensibilisation.
 


                                                              Christian Balade


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.