« J’appelle les gabonais  qui ont encore de la conscience, qui sont encore humains d’appeler à la non-candidature d’Ali Bongo » (l’opposant Gérard Ella Nguema)

Le président du Front patriotique gabonais (FPG, opposition), Gérard Ella Nguema a dans une conférence de presse dressant un tableau plus que sombre du pays dans tous les domaines, estimé que le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, qu’il considère comme le mal du Gabon ne doit plus être candidat à sa propre succession à l’élection présidentielle de 2023.

« J’appelle les gabonais  qui ont encore de la conscience, qui sont encore humains d’appeler à la non-candidature d’Ali Bongo »,  a lancé M. Ella Nguema, indiquant par la suite que le régime actuel brille par une gestion scabreuse et chaotique du pays.

Le pillage récurent  des  deniers publics serait la chose la mieux partagée au sein du régime d’Ali Bongo  qui ne fait que, selon lui, appauvrir le peuple gabonais.


Durant cette sortie médiatique, Gérard Ella Nguema n’a pas manqué de tirer également à boulet rouge contre ses pairs de l’opposition à l’instar de Pierre Claver Maganga Moussavou, Guy Nzouba Ndama, Alexandre Barro Chambrier et Mike Jocktane. Pour lui, ces hommes politiques se positionnent candidats au prochain scrutin présidentiel parce qu’ils vouent une haine viscérale envers  Ali Bongo.

« De tous ces candidats  déclarés, personnes ne pense au peuple gabonais de manière véritable », a-t-il fait savoir.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.