Il n’existe pas de prisonniers politiques au Gabon, selon Ossouka Raponda

Rose Christiane Ossouka Raponda prêtant serment au palais présidentiel © PP

Le Premier ministre gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda interpellé vendredi à l’Assemblée nationale par un député qui lui suppliait de libérer les prisonniers politiques afin de détendre le climat politique dans le pays a répondu qu’il n’existe pas de prisonniers politiques au Gabon.


 « Il n’existe pas de prisonniers de droit politique au Gabon. Il existe des prisonniers de droit commun », a tranché le Premier ministre sans plus.

L’opposition gabonaise reconnait par contre l’existence des prisonniers politiques. L’ancien député Bertrand Zibi Abeghe, Pascal Oyougou et bien d’autres sont considérés par l’opposition comme des détenus politiques.

Bertrand Zibi est en prison depuis août 2016. Il est poursuivi pour violences et voies de fait et détention illégale d’une arme à feu. Pascal Oyougou, Secrétaire général adjoint de l’ancien parti Rassemblement Héritage et Modernité, devenu Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) est accusé de vouloir déstabiliser les institutions.

Marie Dorothée

Suivez nous et Aimez nos pages

esenyurt escort
avcılar escort
beylikdüzü escort


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.