Grèves dans les régies financières : Jean Marie Ogandaga sommé d’ouvrir des négociations

Le Ministre de l’économie, Jean Marie Ogandaga © Média241
Le Coordinateur général des affaires présidentielles, Noureddin Bongo Valentin, a dans un courrier datant du 17 août dernier, instruit le Ministre de l’Economie, Jean Marie Ogandaga d’ouvrir urgemment des négociations avec les responsables de  la Fédération des collecteurs des régies financières (FECOREFI) regroupant quatre administrations (Douanes, Trésor, Impôts et hydrocarbures), qui ont lancé une grève générale illimitée le 13 juillet dernier  pour  exiger du gouvernement  la publication des résultats de l’audit du fichier servant au paiement de la Prime spéciale d’incitation à la performance (PSIP), un fichier qui serait truffé des agents fictifs.

« Dans le souci de ramener l’accalmie au sein des régies financières et administrations assimilées, vous revient-il d’organiser les négociations avec vos partenaires sociaux afin de trouver des solutions définitives sur cette problématique de prime spécifique », a instruit le proche collaborateur du Président Ali Bongo Ondimba dans un courrier relayé par notre confrère : « La Libreville », un média en ligne proche du palais présidentiel.
Selon cette lettre aux allures d’une injonction, « de concert avec votre collègue chargé du Budget et des Comptes publics (Sosthène Ossoungou Ndibangoye, NDLR), vous devriez proposer une grille des primes selon des critères préalablement définis comme la catégorie professionnelle ».
Dans le courrier, le Coordinateur général des affaires présidentielles a demandé au membre du gouvernement de faire un compte rendu fidèle au Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba aux termes de ces négociations dont les résultats sont  très entendus par les partenaires sociaux.
D’après une source contactée récemment par la rédaction de Gabonactu.com, la facture mensuelle de la PSIP s’élèverait à 6 milliards de FCFA. La moitié de cette somme profiterait aux personnes fictives. Un dépoussiérage du fichier permettrait à l’Etat d’économiser 3 milliards de FCFA par mois.
L’audit de ce fichier a été réalisé depuis 2 ans. Les résultats ne sont toujours pas publiés pour des raisons inconnues.

Camille Boussoughou


 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.