Gabon : l’UPNR réitère son plaidoyer pour la réconciliation nationale  

Le SG de l’UPNR, Ruphin  Ndoutoume Mba durant sa déclaration le 23 juillet à Libreville  © Gabonactu.com
Le Secrétaire général de l’Union pour la nouvelle république (UPNR, opposition), Ruphin  Ndoutoume Mba a appelé jeudi dans un point de presse le Président Ali Bongo Ondimba à convoquer urgemment les assises d’une réconciliation nationale pour sauver dit-il le Gabon  d’un éventuel chaos perceptible dans la société,  rongée par la haine.  

« La réconciliation nationale est, le chemin qui mène vers le pardon, vers les sommets et les hauteurs, afin que naisse le Gabon nouveau, le citoyen nouveau, pour une nouvelle république », a laissé entendre M. Ndoutoume Mba, appelant au passage le numéro un gabonais à convoquer les dites assises.
L’idée de la réconciliation nationale a été lancée le 30 décembre 2017 par l’opposant Louis Gaston Mayila, président de l’UPNR en collaboration avec d’autres leaders de l’opposition dite responsable. Il s’agissait pour lui d’amener les gabonais à panser les plaies découlant des émeutes postélectorales d’août 2016.
« Nous ne voudrions plus qu’il y ait encore des morts demain, plus jamais de morts à cause des élections », a-t-il souligné.
Dans sa déclaration, l’UPNR a appelé à la fin de la « politique politicienne » en améliorant les conditions de vie des populations par la la restauration des valeurs socioculturelles, qui seules englobent,  entre autres, la « dignité humaine, le respect et l’acceptation de l’autre, la réduction des inégalités par une meilleure redistribution des richesses, une rémunération objective, l’accès au logement décent pour tous, l’accès aux soins de santé pour tous, à l’école, à l’eau et à l’électricité ».

Antoine Relaxe



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.