Gabon : le plaidoyer des personnes vivant avec un handicap pour mettre fin à leur marginalisation

Le Ministre des Droits de l’homme et de l’égalité des Genres, Erlyne Antonela Ndembet Damas et les membres de la FNAPHG  posant pour la postérité avec les personnes vivant avec un handicap le  03 juin à Owendo  © Archives Gabonactu.com

La Fédération nationale des associations des et pour personnes handicapées du Gabon (FNAPHG) a fait un plaidoyer au gouvernement gabonais pour permettre aux  des personnes vivant avec un handicap de ne plus être marginalisées et discriminées.

« Nous sollicitons premièrement, une structure d’accueil comme Horizon Nouveau qui était la seul référence au Gabon pour la formation des enfants déficients visuels, de mettre en place l’éducation inclusive, de la maternelle au secondaire et du secondaire à l’université et l’intégration spéciale tous les deux ans à la fonction publique de 250 personnes handicapées comme en Côte Ivoire  par commission de recrutement dérogatoire », a plaidé  Olivier Indouma, président de la FNAPHG.


La FNAPHG a également la mise en service des deux écoles (Ndossi et Akomga) construites depuis 2015 à  Akanda, dans le nord de Libreville, grâce à la coopération entre le Gabon et le Maroc pour accueillir des enfants déficients visuels.

Pour la FNAPHG,  « Il est inconcevable que les enfants que des enfants albinos puisse subir des violences telles que la mise au soleil exposant leur peau à des cancers ou tout autre sévices ».

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.