Gabon : il faut 500 milliards de FCFA pour sauver la CNSS au bord du gouffre

Le président du Syndicat des professionnels de la Caisse nationale de sécurité sociale (SYPROSS), André Richard Ndi Bekoung, a annoncé durant l’assemblée générale de mise au point, qu’il faudrait 500 milliards de FCFA pour sauver l’organisme de prévoyance sociale qui est au bord du gouffre.

« Le diagnostic de Finactu indique que la CNSS sera en cessation de paiements d’ici juillet 2022, si rien n’est fait », a fait comprendre M. Ndi Bekoung à ses syndicats, soulignant l’urgence pour l’Etat d’injecter ladite enveloppe  pour  garantir le paiement des salaires et des prestations techniques.  

Pour le SYPROSS, les conclusions de l’étude actuarielle menée récemment par le cabinet Finactu sont claires, la CNSS ne devra plus être solvable dans deux mois. Une insolvabilité qui entrainerait la fermeture de l’organisme de sécurité sociale.


« Nous sommes prêts à faire des sacrifices mais nous ne sommes pas prêts à accepter même un seul licenciement à la CNSS », a-t-il prévenu.

La CNSS accuse des tensions financières chroniques depuis des années. Les partenaires sociaux accusent  la gestion scabreuse des Directeurs généraux, nommés par l’Etat ces 15 dernières années souvent sur des critères claniques.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.