Gabon : campagne d’identification des personnes sans acte de naissance du 12 au 26 janvier 2022

Le Ministère des Affaires sociales et des Droits de la Femme, a annoncé dans un communiqué l’organisation en partenariat avec le Fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF), d’une campagne d’identification des personnes sans acte de naissance du 12 au 26 janvier 2022.

Pour cette phase, la campagne s’intéresse aux personnes vivant dans la province de l’Estuaire dont Libreville est la capitale.  La tranche d’âge n’a pas été précisée. Les différents sites retenus sont les Mairies.

A Libreville, la campagne d’identification des personnes sans acte de naissance se déroule dans les six Mairies d’arrondissement.  A Ntoum elle se déroule à l’hôtel de ville et à Bikelé. Dans les communes d’Owendo, Akanda, Kango et Cocobeach, elle se tient dans les hôtels de ville.


Les dossiers à fournir sont, entre autres, un certificat d’accouchement, une photocopie légalisée de la pièce d’identité ou de l’acte de naissance de chacun de parents, deux photos d’identité pour l’enfant concerné et une pour la mère. Pour des personnes nées hors hôpitaux, elles doivent fournir un certificat d’âge apparent délivré par les médecins agrées.

Avec une population estimée à 2 millions d’habitants, le Gabon compte plusieurs des dizaines des milliers des personnes sans acte de naissance. Le non-paiement des factures dans les maternités après accouchement découlant de la pauvreté, l’ignorance des procédures et de délais déclarations des nouveaux nés dans les mairies, sont entre autres causes de ce phénomène dont le pays s’attèle à régler depuis quelques années.

En 2020, le Ministère de la Justice avec l’appui des Nations unies a délivré les actes de naissance  à plus de 22 000 enfants « invisibles », c’est-à-dire sans existence légale.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.